Ouverture de la fête printanière Ngoa Vân et inauguration de la pagode éponyme à Quang Ninh. Photo : laodong.com.vn

 

Quang Ninh (VNA)- La province de Quang Ninh (Nord-Est) et le comité d’administration de l’Eglise bouddhique du Vietnam (EBV) local ont inauguré le 16 février, soit le 9e jour du ​1er mois du calendrier lunaire, la fête printanière Ngoa Vân et la pagode éponyme en présence de la vice-présidente du Vietnam, Nguyen Thi Doan.

D'un coût de 95 milliards de dôngs, le projet de ​restauration de la pagode Ngoa Vân a été lancé en mars 2014. Cette pagode ​rel​ève ​de la zone des vestiges historiques et culturels de la dynastie des Trân (1226-1400) de Yên Tu, située dans le district de Dông Triêu, laquelle ​est inscrite sur la liste des patrimoines nationaux spéciaux.

La fête printanière Ngoa Vân est une activité culturelle ​qui ​témoigne du respect et ​de la reconnaissance à l'égard des grands mérites du roi-Bouddha Trân Nhân Tông, honore les valeurs de la pensée de l’école du Truc Lâm, tout en invoquant une année heureuse et paisible.

En plus de 2.000 ans de Bouddhisme au Vietnam, le célèbre nom de la montagne Yên Tu a toujours été associé au nom du roi bouddhiste Trân Nhân Tông, fondateur du Truc Lâm. Cette terre sacrée, qui est la capitale du bouddhisme du Dai Viêt (ancien nom du Vietnam), peut être mise en parallèle, en termes de valeurs, avec la Mecque pour les musulmans.

Le sanctuaire bouddhiste de Yên Tu est le lieu où, il y a plus de 700 ans, le roi Trân Nhân Tông s’installa pour mener une vie religieuse ascétique et fonder le Truc Lâm, après avoir renoncé au trône au profit de son fils.

Selon les annales historiques, un jour de fin 1299, le roi Trân Nhân Tông quitta le palais royal pour la montagne Yên Tu pour s’y ​retirer religieusement. Un événement sans précédent dans l’histoire des rois vietnamiens comme du bouddhisme au Vietnam. Fondant le Truc Lâm,  il prît le nom de Truc Lâm Daï Dâu Dà. Plus tard, les gens l’appelèrent respectueusement «le Roi bouddhiste Trân Nhân Tông».

Chaque année, à partir du 10e jour du premier mois lunaire et durant les trois mois suivants, des milliers de pèlerins affluent à la montagne Yên Tu de ​l'ensemble du pays pour assister au Festival de Yên Tu, commémorer le roi bouddhiste Trân Nhân Tông, rendre le culte à Bouddha, et sentir l’atmosphère du printemps après un long hiver. -VNA