La conseillère d’État du Myanmar, Aung San Suu Kyi, prend la parole à la conférence de paix. Photo: VNA

Nay Pyi Taw (VNA) - La conférence de paix au Myanmar ou la "Conférence Panglong du 21e siècle" s'est officiellement ouverte mercredi à Nay Pyi Taw.

Regroupant 1.800 délégués du gouvernement, de l'armée, des groupes ethniques armés, des partis politiques birmans, des diplomates étrangers et des organisations internationales, cette conférence de cinq jours a pour but de discuter des cadres nationaux de dialogue politique, pour mettre fin aux conflits entre l'armée nationale et les groupes armés ethniques.

Prenant la parole lors de la cérémonie d'ouverture, le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU) Ban Ki-moon a affirmé soutenir le processus de paix au Myanmar et appelé les forces politiques et les groupes ethniques armés dans ce pays à ​faire preuve de patience et de détermination pour édifier la paix dans un esprit de réconciliation nationale.

Selon l'agenda, le Comité conjoint de dialogue sur la paix de l'Union birmane (UPDJC), le Comité mixte de gestion (JMC) et le Comité préparatoire de la Conférence de paix présenteront des rapports sur le cadre de dialogue politique. Un total de 76 orateurs prononceront leur discours dans les trois prochains jours. -VNA