Des ouvriers ​d'une aciérie. Photo: VNA


Le secteur de la fonderie est apparu au Vietnam pendant les années 1960. Avec le développement de l’industrie de la fonte et de l’acier, ce secteur a obtenu de premiers résultats tant au niveau quantitatif que qualitatif. 

C'est ce qu'a affirmé le président de l’Association des Sciences et des Technologies de la fonderie et de la métallurgie, Pham Chi Cuong, lors du 13e Congrès de la fonderie d’Asie qui a débuté le 28 octobre à Hanoi.

Il a souligné le rôle de la fonderie en tant qu'industrie auxiliaire, une phase intermédiaire entre la métallurgie et la fabrication mécanique. En effet, la fonderie peut représenter jusqu’à 70% de la valeur de la fabrication mécanique, a-t-il ​ajouté.

Cependant, l'industrie n'a pas encore établi de statistiques précises sur sa production, ses produits, son niveau de technologie et ses équipements.

​Pham Chi Cuong a suggéré l’élaboration d’un document détaillé sur ce secteur. Cela pourrait aider les clients étrangers à trouver des partenaires au Vietnam et les décideurs politiques à concevoir des stratégies pertinentes, a-t-il ​indiqué.

D’après le professeur-associé et docteur Nguyen Huu Dung de l’Université des sciences et technologies de Hanoi, l’Asie détient de nombreux potentiels pour développer le secteur de la fonderie. Les statistiques officielles ont révélé que la région représente 50% de la production mondiale.

Actuellement, la production au Vietnam ne répond qu’à la demande domestique, et la compétitivité s'avère encore faible. Ce secteur vise une production annuelle de 2 millions de tonnes en 2020.

Dans les temps à venir, le gouvernement compte approuver une série de projets à participation étrangère qui permettraient à l'industrie locale d’améliorer ses technologies et la qualité de ses produits.

Le 13e Congrès de la fonderie d’Asie a lieu du 28 au 30 octobre avec la participation de 130 délégués internationaux et d’une centaine de représentants vietnamiens. -VNA