jeudi 20 juillet 2017 - 19:50:40

Opération d’information sur les séquelles de l'agent orange au Vietnam

Imprimer

Paris (VNA) -  Collectif Vietnam Dioxine - qui regroupe de nombreuses associations vietnamiennes et françaises en France - a participé au défilé ​du 1er Mai à Paris, afin d’alerter l'opinion publique française sur la situation des victimes de l'agent orange au Vietnam ainsi que sur le procès intenté par Mme Tran To Nga, une Française d’origine vietnamienne, à l’encontre des firmes américaines ayant fabriqué de l'agent orange.

Photo : Le Collectif Vietnam Dioxine.

Portant des T-shirt noirs arborant le slogan imprimé en couleur orange "L’agent orange tue encore", des membres de Collectif Vietnam Dioxine ont rejoint le cortège des manifestants tout en brandissant des pancartes appelant à agir pour mettre fin aux effets de l’agent orange, substance chimique toxique larguée par l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam. 

Des membres de Collectif Vietnam Dioxine ont aussi distribué des dépliants afin de fournir des informations aux Français sur les douleurs physiques et morales dont souffrent encore aujourd’hui, plus de 40 ans après la guerre, les victimes de l'agent orange et leurs familles. Les photos des victimes souffrant de malformations ont choqué les Français présents dans le cortège. Ils ont exprimé leur profonde sympathie et signé la pétition, demandant aux compagnies chimiques américaines de reconnaître leurs actes et de venir en aide aux victimes vietnamiennes.

Dans un entretien accordé à l’Agence vietnamienne d’information, Vo Dinh Kim, coordinateur du Collectif Vietnam Dioxine, a confié qu’une vingtaine de membres clés du groupe avaient participé à cette opération d’information, diffusé 5.000 tracts et recueilli des centaines de signatures pour la pétition en faveur des victimes. Le groupe a sensibilisé l’opinion publique française sur le procès de Mme Tran To Nga contre plusieurs firmes américaines dont deux géants : Dow Chemical et Monsanto, pour avoir fourni à l’armée américaine de l’agent orange appelé alors "défoliant" ou "herbicide". Le procès est en cours au Tribunal de grande instance d’Évry.

Vo Dinh Kim a également informé que Collectif Vietnam Dioxine regroupait une quinzaine d’organisations dont l’Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC), le Comité pour le Village de l’Amitié Van Canh, le Fonds d’alerte contre l'agent orange/dioxine (FaAOD), Sông Viêt (section francophone de l’Union Générale des Vietnamiens en France), l’Union des étudiants vietnamiens en France (UEVF), l’Union des Jeunes vietnamiens en France, Vietnam - Les Enfants de la Dioxine...

Depuis 2004, le groupe a lancé à plusieurs reprises ce type d’opérations d'information. Cette fois-ci, ​elle a été menée dans le cadre du défilé mis sur pied par les organisations syndicales françaises, ce qui lui a permis d’accéder à un public plus large. Le groupe espère recueillir en retour plus d'attention, de solidarité et d’actions concrètes en faveur des victimes dans l’opinion publique ainsi que dans les médias français. - VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres