Transformation du thon pour l'exportation. Photo: VNA
Hanoi (VNA) - Le thon est le troisième produit d’exportation majeure du secteur de l’aquiculture et de la pêche du Vietnam, derrière les crevettes et les pangasius, en représentant 7,2% des exportations nationales, selon l’Association des exportateurs des produits aquatiques du Vietnam (VASEP).

Selon l’association, les zones maritimes du pays abritent au moins neuf variétés de thon, de grande taille au large, et de petite taille le long des côtes. Les ressources sont évaluées à quelque 600.000 tonnes de thon, dont 50% de thons à tâches obliques ou bonite rayée.

Ce premier semestre, le Vietnam a exploité environ 11.152 tonnes de thon, pour l’essentiel dans les provinces de Binh Dinh, Phu Yên et de Khanh Hoa (Centre), et en a exporté pour plus de 224 millions de dollars. Quant aux principaux importateurs, il s’agit d’abord des États-Unis avec 41% des exportations nationales, puis de l’UE, avec 23%, de l’Asie du Sud-Est, avec 9%, de la Chine et de Hongkong, avec 5%, du Japon et d’Israël, avec 4% chacun, le reste du monde représentant 14%.

Selon Mme Lê Hang, directrice adjointe du Centre des informations de la VASEP, le Vietnam bénéficiera prochainement d’une fiscalité préférentielle grâce aux accords de libre-échange dont il a convenu, ce qui augmentera la compétitivité du thon vietnamien.

M. Trân Van Hao, représentant de l’Association du thon du Vietnam, a fait savoir qu’à ce jour, près de 200 associations de pêche du Vietnam, dont celle du thon, ont reçu le MSC, le certificat de pêche durable, de l’Organisation pour la conservation de la faune sauvage (WWF), ce qui facilitera encore plus les exportations de thon.

Afin de répondre aux normes recommandées par cette organisation, l’Association du thon du Vietnam a demandé la création d’un comité de spécialistes, qui aura la responsabilité de partager régulièrement des informations techniques et de gestion avec les acteurs du secteur, et de faire, le cas échéant, des propositions au Département général des produits aquatiques du ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Selon le rapport du Département général des produits aquatiques, actuellement, le Vietnam compte plus de 100 entreprises exportant du thon sur 99 marchés étrangers. Ses produits dérivés, et le volume comme le montant des exportations ne cessent d’augmenter ces dernières années.

«La transformation du thon répond aux exigences de qualité des marchés importateurs», a affirmé M. Pham Ngoc Tuân, chef adjoint de la Mission sur l’exploitation des produits aquatiques du Département général des produits aquatiques. Il estime, en outre, que les réserves de thon du Vietnam sont encore énormes, et que les opportunités de coopération dans l’exploitation du thon entre le Vietnam et d’autres pays sont très positives.

Selon M. Tuân, le Vietnam continue d’élaborer des stratégies pour valoriser son label de thon en tant que produit exploité dans le respect des règles de préservation de l’environnement et de la biodiversité. -CVN/VNA