Quang Ninh (VNA) - Fin 2015, la province septentrionale de Quang Ninh était sur le point d’avoir atteint tous ses objectifs en termes de nouvelle ruralité. Concrètement, cela signifie que ses infrastructures rurales ont été modernisées et que le taux de foyers pauvres a considérablement baissé.
 

Le district de Hoành Bô mise sur la floriculture. Photo: baoquangninh.com.vn
Quang Ninh est la première province du Vietnam à avoir créé une direction spécifique pour la nouvelle ruralité, d’où le professionnalisme remarquable avec lequel celle-ci a été gérée. Les autorités provinciales avaient choisi de mettre l’accent sur la communication et visiblement, à en juger par le soutien de la population et des entreprises locales, leurs efforts n’auront pas été vains.

Dương Thị Mến, présidente de la coopérative de Yên Duc: "Nous sommes tout à fait partants pour la nouvelle ruralité. Nous avons du reste contribué à la construction des voies vicinales et à tous les programmes de bien-être social. Par ailleurs, notre coopérative crée des emplois au niveau local et développe le tourisme."

Le Service provincial de l’agriculture a voulu faire de l’industrie et des services les piliers du développement agricole. Il a ainsi investi dans la culture, l’élevage, la création de zones de production marchande concentrée et le développement de labels commerciaux, 23 en tout, notamment pour les tolomans de Bình Liêu, les pommes cannelles et les litchis de Dông Triêu et Uông Bi, et les "morinda officinalis" de Ba Che.

L'investissement dans les infrastructures a créé une nouvelle physionomie de la commune de Minh Câm, district de Ba Che. Photo: baoquangninh.com.vn

Autre ressource de développement, pour Quang Ninh : le tourisme rural. Dans ce domaine, c’est la commune de Yên Duc qui passe pour être pionnière.

Dernier point, et non des moindres : le revenu annuel per capita en milieu rural est passé de 10 millions de dongs en 2010 à plus de 30 millions de dongs en 2015.

Lê Quôc Khanh, un habitant de la commune d’An Sinh, une commune rattachée au district de Dông Triêu fait savoir: "Nous avons maintenant des routes larges, qui favorisent la circulation et le transport des marchandises. Du coup, mes bénéfices nets s’élèvent à 700-800 millions de dongs par an."

Au bout de 5 ans d’efforts, toutes les communes de la province ont achevé leurs travaux d’aménagement. Pour ce qui est de la nouvelle ruralité, Quang Ninh fait désormais partie des 10 premières provinces du pays : sa physionomie s’est considérablement améliorée, de même que les conditions de vie de la population.    

Les autorités et les habitants de Quang Ninh souhaitent maintenant pérenniser leurs acquis. Leur objectif ? Instaurer une sorte de ruralité progressiste, comme nous l’explique Dang Huy Hậu, le vice-président permanent du comité populaire provincial.

Le district insulaire de Cô Tô a été reconnu fin 2015 en tant que localité ayant satisfait l'ensemble des normes de la nouvelle ruralité. Photo: CPV

"Quang Ninh s’était fixée pour objectif d’être une province néo-rurale dès 2015. Pour la période 2016-2020, elle doit instaurer une sorte de ruralité progressiste qui consistera, pour l’essentiel, à urbaniser les campagnes. Les efforts entrepris dans le sens du développement d’une production marchande doivent bien sûr être poursuivis", dit-il.    

C’est à Dông Triêu, le premier district néo-rural de Quảng Ninh, que reviendra le privilège d’instaurer cette fameuse ruralité progressiste, en surfant sur la dynamique enclenchée depuis 5 ans. Et qu’on ne s’y trompe pas : c’est bien de progrès qu’il s’agit, encore et toujours !... - VOV/VNA