Hanoi (VNA) - Depuis le 20 juin, une cinquantaine de grands hôpitaux au Vietnam augmentent les frais d’hospitalisation pour les personnes qui ne sont pas couvertes par l’assurance-santé.

L’assuré bénéficie d’un soutien financier inappréciable en cas de maladies graves ou de longue durée. Photo: VNA

Les établissements concernés sont les hôpitaux au rang particulier, ceux spécialistes et de premier rang de Hanoï et de Hô Chi Minh-Ville, ainsi que quelques hôpitaux universitaires.

[Hanoi : l’assurance-santé facilite la vie des habitants]

Selon Nguyên Nam Liên, chef du Département du plan et des finances du ministère de la Santé, l'augmentation du tarif d’hospitalisation concerne également tous les actes médicaux qui ne sont pas pris en charge par l’assurance-santé. En outre, cette hausse n’est pas mise en application dans les services sanitaires à la demande.

Selon lui, cette augmentation devrait avoir lieu d’ici à la fin de cette année, dans l’ensemble des hôpitaux du pays.

Ainsi, le paiement pour chaque consultation dans les hôpitaux au rang particulier et ceux de premier rang s'élève à 39.000 dôngs ; et de 29.000 à 35.000 dôngs dans les autres établissements et centres sanitaires dans les provinces.

Suivant l’itinéraire, une trentaine de provinces devrait appliquer cette augmentation des frais d’hospitalisation en août, 15 autres en octobre, et 18 autres en décembre 2017.

Actuellement, le taux de couverture de l’assurance-santé est de près de 80% de la population. Le ministère de la Santé fait en sorte que les autres souscrivent à l’assurance-santé pour des raisons évidents, mais aussi de santé publique.

Selon le ministère, pour une prime annuelle d’environ 600.000 dôngs, l’assuré bénéficie d’un soutien financier inappréciable en cas de maladies graves ou de longue durée dont le coût de traitement peut s’élever jusqu’à plusieurs centaines de millions de dôngs... -CVN/VNA