Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc (au milieu) prend une photo avec des entrepreneurs. (Photo: VNA)


Phnom Penh (VNA) - Le gouvernement vietnamien continuera à créer des conditions favorables aux investisseurs étrangers, notamment dans les infrastructures, les énergies renouvelables, les hautes technologies, et protègent leur propriété intellectuelle et leurs droits patrimoniaux.

C’est ce qu’a affirmé le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, lors d'une rencontre le 12 mai au Cambodge avec les représentants de 21 entreprises de premier rang mondial des États-Unis, du Canada, du Japon, de la République de Corée, du Royaume-Uni, de la Suisse, de Singapour et de Hong Kong (Chine), au Forum économique mondial sur l’ASEAN (WEF ASEAN 2017) à Phnom Penh, au Cambodge.
Il a déclaré que faire des affaires au Vietnam donnera aux investisseurs étrangers un accès non seulement à un marché avec 93 millions d’habitants au Vietnam, mais aussi à un marché plus important de l'ASEAN et du monde, alors que le pays a signé 12 accords de libre-échange et poursuit ses négociations quatre autres.

Le chef du gouvernement vietnamien a souligné que le renouveau au Vietnam avec les politiques ouvertes ont aidé les entreprises nationales et étrangères à réussir dans leurs affaires.

Lors de cette rencontre, le directeur général du Forum économique mondial, Philipp Roesler, a décrit la région du Mékong, y compris le Vietnam, comme une zone dynamique avec une population jeune et a exhorté les entreprises à investir dans cette région et à créer plus d'emplois pour les jeunes.

Les entrepreneurs participants ont reconnu la haute détermination du Vietnam et les efforts visant à améliorer l'environnement d’investissements ainsi que le soutien du gouvernement pour la communauté des entreprises, avant de souhaiter continuer à mener leurs activités au Vietnam.

Le même jour, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a assisté à une rencontre sur le Vietnam tenue par le Forum économique mondial et Vinacapital, lors de laquelle il a déclaré que le Vietnam s'efforçait d’atteindre une croissance moyenne de 6,5-7 % d'ici 2020.

Le pays poursuivra l'amélioration des institutions de l'économie de marché et encouragera fortement le développement du secteur économique privé pour devenir une force motrice importante de l'économie nationale, a-t-il déclaré.

Il a réaffirmé la volonté de construire un gouvernement volontaire et intègre, de restructurer l'économie et de changer le modèle de croissance du pays. -VNA