samedi 19 août 2017 - 05:17:11

Nguyen Tan Dung à une réunion restreinte de l'ASEAN

Imprimer

Dans le cadre du 18e Sommet de l'ASEAN, le Premier ministre Nguyen Tan Dung et les dirigeants de l'ASEAN ont participé dimanche à Jakarta (Indonésie) à une réunion restreinte pour discuter du Sommet d'Asie de l'Est (EAS) élargi, des mesures de renforcement des relations extérieures de l'ASEAN, du rehaussement du rôle international de l'ASEAN et des problèmes internationaux et régionaux d'intérêt commun.

Concernant le Sommet d'Asie de l'Est, le Premier ministre Nguyen Tan Dung et d'autres dirigeants ont réaffirmé les objectifs, les principes, les modalités comme les priorités de l'EAS, mentionnés dans la Déclaration de Kualar Lumpur sur l'EAS de 2005 et celle de Hanoi à l'occasion de la célébration du 5e anniversaire de la fondation de l'EAS en 2010.

Les dirigeants de l'ASEAN sont tombés d'accord sur la proposition de ministres des A.E de l'ASEAN d'inviter la Russie et les Etats-Unis à participer aux préparatifs de sorte que leurs dirigeants puissent participer en fin d'année au 6e Sommet d'Asie de l'Est.

En matière de relations extérieures de l'ASEAN, les dirigeants de l'Association se sont félicités des progrès dans les relations entre l'Association et ses partenaires, particulièrement en 2010, l'année où le Vietnam était président de l'ASEAN.

Avec comme thème "Communauté de l'ASEAN au sein de la communauté des nations du monde", visant à élever le rôle international de l'ASEAN, les dirigeants de l'ASEAN ont convenu que l'Association privilégiait et accordait les ressources les plus importantes à l'objectif de bâtir la Communauté de l'ASEAN, d'élargir les relations de partenariat et de maintenir le rôle central de l'ASEAN dans l'ensemble régional qui prend forme. Selon eux, l'ASEAN doit consulter activement, partager des informations et positions, notamment en terme des problèmes à intérêt commun afin de valoriser davantage son rôle et sa voix sur la scène internationale.

Concernant la Mer Orientale et la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), les dirigeants ont affirmé que la paix, la sécurité et la stabilité en Mer Orientale dont la sécurité et la sécurité de la navigation maritime, relèvent des intérêts communs de tous les pays. Les différends sur la souveraineté en Mer Orientale doivent être réglés entre les parties concernées par l'intermédiaire des mesures de paix sur la base de respect du droit international dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982. Une bonne application de la DOC permettra le maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale. L'ASEAN soutient l'achèvement dans les meilleurs délais des principes guidant l'application de la DOC et l'élaboration du Code de conduite des parties en Mer Orientale (COC) en 2012, à l'occasion du 10e anniversaire de la DOC. Les dirigeants de l'ASEAN ont souligné le renforcement de la solidarité, la voix commune liée à l'intensification du dialogue et de la coopération avec la Chine afin d'exécuter totalement et de façon efficace la DOC.

A propos de la situation en Thaïlande et au Cambodge, les dirigeants ont exprimé leur souhait que les deux pays réglent en paix leur différend, conformément à l'esprit de solidarité de l'ASEAN, mentionné dans le Traité d'amitié et de coopération en Asie du Sud-Est (TAC) et la Charte de l'ASEAN. Les pays ont pris en haute estime la contribution et le soutien de l'Indonésie, en tant que président de l'ASEAN, et son rôle de médiateur dans ce conflit frontalier.

Lors du Sommet, les dirigeants de l'ASEAN ont donné leur accord de principe à la proposition du Myanmar d'assumer la présidence de l'ASEAN en 2014.

A propos de la candidature du Timor-Leste à l'ASEAN, les dirigeants ont convenu qu'il faut plus de temps pour que l'ASEAN et le Timor-Leste préparent ce fait, et ont confié aux ministres des Affaires étrangères la tâche d'examiner cette demande dans tous les aspects avant de la soumettre aux dirigeants de l'ASEAN.

Concernant la résilience aux défis, l'association s'est engagée à renforcer la coopération régionale, notamment en terme de lutte contre le changement climatique, de maîtrise des calamités naturelles, et de sécurité alimentaire et énergétique.

Lors des réunions, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a clairement précisé que l'objectif de l'EAS élargi est de maintenir le rôle central de l'ASEAN en son sein, et dans la structure régionale plus globalement.

Il faut s'assurer que l'EAS élargi, en tant qu'élément important de la structure régionale où l'ASEAN joue un rôle central, contribuera efficacement au processus de garantie et de renforcement de la paix, de la sécurité, de la coopération et du développement dans la région.

Quant aux relations extérieures de l'ASEAN, le chef du gouvernement vietnamien a demandé de continuer à renforcer la solidarité, de valoriser les forces intrinsèques, privilégier et concentrer les forces dans l'édification de la Communauté de l'ASEAN et autres questions régionales importantes.

L'ASEAN devrait élargir ses relations de partenariat et maintenir son rôle central dans la structure de la région qui prend forme, pour la paix, la stabilité et la coopération. C'est le fondement pour que l'ASEAN puisse valoriser son rôle sur la scène internationale, a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le développement durable de la sub-région du Mékong, Nguyen Tan Dung a demandé de renforcer la coopération pour faire face aux effets du changement climatique et d'accélérer le développement durable, notamment dans l'exploitation efficace et stable des ressources en eau.

Selon le dirigeant vietnamien, l'exploitation du Mékong, notamment la construction d'ouvrages sur son cours principal, doit se faire dans le souci de préserver les intérêts des habitants et des pays riverains, notamment ceux en aval.

Pour atteindre cet objectif, il faut non seulement une coopération plus étroite entre cinq pays de l'ASEAN et la Chine, mais encore une coordination dans la recherche scientifique.

Le même jour, le Premier ministre vietnamien Nguyen Tan Dung a rencontré séparément le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono qui est aussi président du 18e Sommet de l'ASEAN, le président philippin, Benigno Aquino et le président du Myanmar Thein Sein.

Ces rencontres ont porté sur les relations bilatérales et les problèmes régionaux et internationaux d'intérêt communs. -AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres