Photo : VNA

Hanoi (VNA) – Bien que la transparence du marché immobilier du Vietnam se soit améliorée, de plus grands efforts sont nécessaires, selon Trang Le, chef de la section Recherche et Conseil en développement de la SARL Jones Lang LaSalle Vietnam (JLL).

Selon le classement JLL 2016 de la transparence des marchés immobiliers (Global Real Estate Transparency Index-GRETI), le Vietnam ​est 68e ​des 109 pays répertoriés. Il s’agit d’une avancée car, en 2014, il était dans le groupe des pays ayant un indice modeste. Il est donc en « transition pour se joindre au groupe des pays ayant un indice intermédiaire », a constaté la spécialiste Trang Le.

L’amélioration se constate sur divers ​points comme l’information sur l’aménagement ou les procédures d’investissement. La SARL JLL a rappelé les évaluations de la Banque mondiale (BM) selon lesquelles le Vietnam a fait des progrès dans ce secteur, mais ​doit redoubler d’efforts. En juillet dernier, la BM a approuvé une assistance de 150 millions de dollars pour un projet d’amélioration de la gestion et d’établissement de données foncières au Vietnam. Ce dernier permettra d’établir un système d’information et de données foncières accessible au gouvernement, mais aussi aux administrés. Il favorisera en outre la réforme de la gestion du foncier au Vietnam et l’augmentation de la transparence des informations dans ce secteur.

Le développement des technologies et l’attrait du marché immobilier vietnamien favoriseront l’amélioration de la transparence dans ce secteur, a indiqué Trang Le, soulignant que ​le besoin de transparence ​augmentera avec la multiplication des investissements dans l’immobilier. -VNA