Une réunion du cycle de négociation pour un acord de cessez-le-feu national en juillet au Myanmar. Photo: VNA

Le gouvernement birman et huit des 15 groupes armés dans ce pays ont signé le 15 octobre un accord de cessez-le-feu national (NCA), avec pour témoi​ns des observateurs birmans et étrangers de l’ONU, de l’UE, de la Chine, de l’Inde, de la Thaïlande et du Japon.

La cérémonie de signature de cet accord marque la fin de plus 60 ans de conflits internes au Myanmar.

Auparavant, le Comité pour l’union et la paix (UPWC) et le Groupe pour un cessez-le-feu (NCCT) des groupes armés représentants des minorités ethniques d​e ce pays ont signé le 31 mars dernier un projet d’accord de paix, sous le contrôle du président Thein Sein, après plus d’une année de négociation.

Le ​processus de négociation pour la paix du Myanmar a été ​lancé en novembre 2003 lors ​d'une rencontre entre des représentants de l’UPWC et le NCCT à Myitgyina, dans l’Etat de Kachin. Le 9e cycle de négociation entre l’UPWC et le NCCT, également leur dernier cycle de négociation, ​a eu lieu en août dernier à Rangoon. -VNA