Aung San Suu Kyi, leader de la Ligue nationale pour la démocratie (NLD). Photo: AFP/VNA

La Ligue nationale pour la démocratie (LND) a obtenu 880 sièges sur 1.139, ce qui signifie que le parti d’Aung San Suu Kyi a gagné 77,3% des sièges parlementaires aux élections législatives, a annoncé lundi la Commission électorale de l’Union du Myanmar.

La LND a remporté 254 à la Chambre des représentants (Chambre basse du Parlement), 135 à la Chambre des nationalités (Chambre haute) et 474 au sein des Parlements régionaux, où ont également été élus 17 représentants ethniques, a-t-elle précisé.

Après avoir obtenu les 389 sièges nécessaires à la majorité absolue dans les deux Chambres, le parti d’opposition mené par Aung San Suu Kyi a maintenant assez de pouvoir pour former indépendamment un nouveau gouvernement, en accord avec la Constitution du pays.

Le Parti pour la solidarité et le développement de l’Union (USDP, au pouvoir) a obtenu 115 sièges, soit 10% du total, dont 29 à la Chambre des représentants, 12 à la Chambre des nationalités et 72 au sein des Parlements régionaux, avec deux représentants ethniques.

Les sièges parlementaires restants seront attribués à certains partis ethniques et aux cinq candidats indépendants. Les résultats pour sept sièges restants au trois niveaux parlementaires seront annoncés avant vendredi 20 novembre.

La première session du nouveau Parlement se tiendra en janvier 2016, suivie par l’élection du président au Parlement en février et la formation d’un nouveau gouvernement en mars. Le mandat du gouvernement actuel prendra fin à la fin du mois de mars 2016.

Les représentants élus ne constituent que 75% des parlementaires à chaque niveau du Parlement, les 25% restants étant selon la Constitution réservés à ceux qui seront directement nommés par l’armée. – VNA