samedi 19 août 2017 - 23:46:44

Musées et sites historico-culturels main dans la main

Imprimer

Hanoi (VNA) - Pour accroître leur visibilité dans le paysage culturel local et attirer plus de touristes, musées et unités en charge des sites historico-culturels ont signé un aide-mémoire de coopération. Une initiative attendue par les protagonistes, qui a déjà donné de premiers résultats.

Coopération entre l’Opéra de Hanoï et les voyagistes

Cité impériale de Thang Long - Hanoï a été reconnue patrimoine mondial par l’UNESCO en 2010. Photo : VNA/CVN


Si la capitale possède de nombreux musées et sites historico-culturels, il faut admettre que ceux-ci travaillent chacun de leur côté. La coopération est réduite à son strict minimum. C’est pour remédier à cette lacune qu’un mémorandum de coopération a été signé fin avril à Hanoï, sous la houlette du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.

Les objectifs principaux sont de promouvoir ces sites et leurs valeurs, d’améliorer leur notoriété pour, in fine, attirer plus de visiteurs.

Les représentants de 17 unités ont signé ce mémorandum. Parmi eux, le Musée national de l’histoire du Vietnam, le Musée Hô Chi Minh, le Musée des beaux-arts du Vietnam, le Musée de l’histoire militaire du Vietnam, le Musée d’ethnographie du Vietnam, le Centre de conservation du patrimoine de Thang Long - Hanoï, la zone des vestiges du Président Hô Chi Minh au palais présidentiel, le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam...

Un partenariat gagnant-gagnant

Concrètement, les unités concernées organiseront ensemble des activités de communication, de valorisation, de présentation, notamment à l’occasion des grandes fêtes du pays. Elles étudieront les besoins des visiteurs afin d’y répondre au mieux et coopéreront avec les écoles. Elles se coordonneront dans l’édition de publications communes et l’échange d’informations. Ce mémorandum insiste aussi sur la coopération avec les voyagistes.          
               
Le Musée national de l’histoire jouera un rôle central dans l’élaboration des programmes et plans concrets.  

Touristes au Musée de l’histoire militaire du Vietnam. Photo : VNA/CVN


«Cette +poignée de main+ est des plus significatives. Elle permettra non seulement d’attirer plus de touristes, mais aussi aidera les unités à mieux valoriser leurs atouts. La coordination est nécessaire pour  valoriser les patrimoines culturels. Elle va dans le sens de la Résolution N°8 du Politburo du Parti qui vise à faire du tourisme l’un des piliers de l’économie nationale», a affirmé la vice-ministre de la Culture, des Sports et du Tourisme, Dang Thi Bich Liên.

Donner plus de visibilité aux patrimoines

Mieux exploiter leurs atouts et attirer toujours plus de visiteurs font partie des priorités des dirigeants des musées et sites historico-culturels. «Ce mémorandum va dans le bon sens. Car c’est en se coordonnant étroitement que les unités pourront exploiter plus efficacement leurs potentialités. Chaque unité choisira des activités concrètes conformes à ses capacités», a précisé Pham Dinh Phong, directeur adjoint du Département des patrimoines culturels (ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme).        

«Le Musée de l’histoire militaire du Vietnam a ouvert les portes donnant sur la Cité impériale de Thang Long. Ainsi les touristes peuvent, après notre musée, enchaîner sur la visite de celle-ci. En outre, des dépliants sur la cité impériale sont disponibles dans notre musée, et vice-versa. Cela permet aux voyageurs d’optimiser leur temps, a informé Nguyên Xuân Nang, directeur du Musée de l’histoire militaire du Vietnam. En outre, la cité impériale a organisé avec le musée des expositions et activités culturelles comme la fête printanière de la cité impériale, la fête de la mi-automne».

«Actuellement, musées et sites historico-culturels négligent les activités de communication. Notre musée a décidé de renforcer sa coopération avec d’autres musées et sites de la capitale. De premiers résultats encourageants ont été obtenus, avec notamment une hausse légère du nombre de visiteurs, a partagé Nguyên Anh Minh, directeur du Musée des beaux-arts du Vietnam. La coopération avec les voyagistes est aussi nécessaire».

«La prison de Hoa Lo coopère avec le Musée des femmes, a informé Nguyên Thi Bich Thuy, chef du Comité de gestion des vestiges de la prison de Hoa Lo. Concrètement, nous avons des dépliants sur le musée, et les deux unités proposent des coupons de réduction. Par exemple, les touristes visitant la prison bénéficieront d’un rabais de 30% à 50% pour le Musée des femmes…, et inversement». -CVN/VNA


Vos commentaires sur cet article ...
Autres