Multiplex télévisé en hommage aux personnes méritantes envers la Patrie.

Hanoi (VNA) - A l’occasion du 70e anniversaire de la journée des invalides de guerre et des morts pour la Patrie, un multiplex télévisé a eu lieu mercredi soir dans différents hauts-lieux de la défense nationale.

Citons entre autres le mémorial des morts pour la Patrie de Bac Son, à Hanoï, celui de Ben Duoc à Ho Chi Minh-Ville, le site historique national du 27 juillet dans la province septentrionale de Thai Nguyen ou encore l’ancienne citadelle de Quang Tri dans la province éponyme.

Le secrétaire général du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc, la présidente de l’Assemblée nationale Nguyen Thi Kim Ngan ont participé au programme, ainsi que de nombreux officiels du Parti et de l’Etat, des vétérans de guerre et des personnes méritantes.

Le 27 juillet 1947, le président Ho Chi Minh adressait une lettre aux invalides et blessés de guerre, dans laquelle il décrétait le 27 juillet Journée nationale des invalides de guerre et des morts pour la Patrie. Le multiplex télévisé de mercredi a rappelé cet événement, insistant sur le souhait des Vietnamiens de retrouver les restes de tous ceux qui se sont sacrifiés au nom de la Nation.

Le général de division Khuat Duy Tien, qui a combattu au front de Quang Tri, se souvient :

« En 1972, les impérialistes américains ont écrasé l’ancienne citadelle de Quang Tri. Aujourd’hui, nous marchons sur ce sol, sous lequel gisent les dépouilles d’un grand nombre de soldats et de compatriotes. Les pertes étaient énormes, la guerre était atroce ! »

Entre des scènes reproduisant des événements historiques et des chansons révolutionnaires, des reportages et des documentaires ont mis en évidence les sacrifices et l’abnégation des invalides de guerre et des morts pour la Patrie.

Ninh Duc Thai, domicilié à Hanoï, est tout ému d’apprendre que des restes de son fils, Ninh Duc An, venaient d’être repérés à l’aéroport de Bien Hoa, dans la province méridionale de Dong Nai :

« Mon fils est mort. Après avoir passé des années vaines à le rechercher, je m’étais dit que peu importe, il est mort sur le sol vietnamien. Aujourd’hui, quelle émotion ! ».

Baptisé « Pose vietnamienne », le multiplex a émis un message clair : les jeunes générations n’oublieront jamais les mérites de leurs prédécesseurs et reprendront le flambeau du patriotisme. -VOV/VNA