La nageuse Nguyen Thi Anh Vien. Photo : internet

Aux Championnats du monde de natation, en Russie, la nageuse No.1 du Vietnam, Nguyen Thi Anh Vien s’est arrêtée en demi-finale du 200m quatre nages dames.

Malgré sa place de 15e sur les 16 participantes, Anh Vien a battu son ancien record (2'13"53) enregistré aux derniers SEA Games (Jeux sportifs d'Asie du Sud-Est) tenus en juin à Singapour. Rappelons que ce n’est pas la meilleure performance de cette nageuse car au tournoi olympique junior en Chine en 2014, elle avait réalisé 2’12’’66 sur la même épreuve.

Selon Nguyen Hong Minh, ancien chef du Département des sports de haut niveau 1, le fait que Anh Vien ait été qualifiée pour la demi-finale des championnats du monde est déjà un exploit. Cela marque une progression de cette jeune sportive. Dans le top 15 mondial, Anh Vien se classe derrière quatre autres nageuses asiatiques. Sur l’arène mondiale, il y a tant de nageurs talentueux et le fait que leurs performances dépassent celle d’Anh Vien est tout à fait normal. Cependant, avec sa détermination, Anh Vien est capable d’améliorer davantage ses résultats lors des entraînements et des compétitions, a estimé Nguyen Hong Minh.

Aux 28es SEA Games à Singapour, la nageuse de 19 ans avait battu huit records régionaux. Outre un record aux éliminatoires du 400m quatre nages (4'43''93), Anh Viên en a établi sept autres (avec à chaque fois une médaille d'or) au 400m nage libre (4'8"66), au 200m nage libre (1'59"27), au 200m papillon (2'11"12), au 200m quatre nages (2'13"53), au 200m dos (2'14"12), au 800m nage libre (8'34"85) et au 400m quatre nages (4'42"88). Anh Viên est devenue ainsi le sportif vietnamien ayant remporté le plus de médailles d'or dans une édition des SEA Games. -VNA