La province de Thua Thien – Hue met en oeuvre des projets d'amélioration des deux rives du fleuve Huong. Photo: VNA
Le Comité populaire de la province de Thua Thien – Hue (Centre) et l’Agence sud-coréenne de coopération internationale (KOICA) s'efforcent de mettre en œuvre le projet de planification des deux rives du fleuve Huong (dit Rivière des Parfums) d'ici à 2017.

Ce projet, d'un montant total de 6 millions de dollars financé par la KOICA, est destiné à contribuer au développement durable de la cité impériale de Hue, notamment sur le plan culturel et touristique.

Le projet est réalisé sur une superficie de 365 ha comprenant des parcs, des ouvrages architecturaux riverains, des îlots, des villages anciens, des marchés...

Le président du Comité populaire de la province de Thua Thien-Hue, Nguyen Van Cao a souligné que ce plan avait pour but d'améliorer et de construire des infrastructures, notamment une voie de transport maritime, de développer les sites touristiques le long des rives, ainsi que de protéger l'environnement...

Actuellement, la province concentre ses efforts sur la construction de parcs, de jardins des fleurs et d'espaces verts dans le secteur situé entre le pont Trang Tien et la pagode Thien Mu.

Reconnue en tant que patrimoine culturel mondial par l'UNESCO en 1993, la cité impériale de Hue est une des destinations des plus prisées des touristes visitant le Vietnam. Ses vestiges historiques comme la Cité interdite, l'esplanade Nam Giao, le palais An Dinh, les tombeaux royaux et la pagode Thien Mu... sont tous en relation étroite avec la rivière des Parfums.

La rivière des Parfums (en vietnamien : sông Huong) traverse Huê avant de se jeter en Mer Orientale. Elle prend sa source dans les montagnes au-dessus de la ville de Huê et doit son nom au parfum dégagé au printemps par les fleurs des arbres fruitiers qui poussent le long de ses berges. -VNA