dimanche 23 juillet 2017 - 07:31:42

Mise en œuvre du système diligent de traçabilité du bois

Imprimer

Vue générale du colloque, le 24 mai à Hô Chi Minh-Ville. Photo: VNA
Ho Chi Minh-Ville (VNA) - L’Association de transformation et d’exportation des produits et des articles en bois de Hô Chi Minh-Ville (HAWA) a lancé le 24 mai le système d’instructions et d’explications sur la traçabilité du bois légal, le HAWA DDS.

Le HAWA DDS est un projet financé par le programme EU FAO FLEGT portant sur la traçabilité des produits et des articles à base de bois. Ce programme a pour objet de renforcer la mise en œuvre des plans d’action de FLEGT (Application des règlementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux), caractérisés par l’amélioration des capacités de gestion forestière, la fourniture de solutions techniques et l’élaboration de capacités de financement destiné aux projets d’autres pays répondants aux règles.

Lors du colloque, Dào Tiên Dung, un des experts du projet, a présenté aux entreprises membres de la HAWA, ainsi qu’à d’autres producteurs et exportateurs de produits à base de bois, les démarches et les procédures à effectuer pour prendre part au projet. Selon M.Dung, le système HAWA DDS permettra aux entreprises de réduire leurs charges administrative en appliquant les grands principes facilitant l’obtention des documents juridiques et le statut légal conformément aux exigences d’explications requises par les marchés importateurs en matière de traçabilité du bois avant et après validation des opérations d’import-export.

«Le système HAWA DDS permet aux entreprises d’obtenir le certificat FLEGT de manière rapide et moins coûteuse», a souligné M. Dung, avant d’ajouter que pour la première phase du projet, en tant qu’intermédiaire, HAWA DDS assistera les entreprises dans la fourniture d’explications et des documents juridiques sur l’origine du bois aux partenaires étrangers.

À ce propos, les entreprises sont appelées à participer au projet HAWA DDS volontairement, en respectant les codes de conduite de HAWA et en justifiant d’un casier judiciaire vierge depuis au moins cinq ans en matière d’exploitation, de commercialisation et de transformation du bois, certifié par les organes des gardes forestiers locaux.

«Dans les temps à venir, le Département général de contrôle sylvicole répartira les entreprises en deux groupes, suivant leur respect de la loi ou non», a préconisé Nguyên Tuong Vân, chef adjoint de la Mission des sciences et des technologies et de la coopération internationale du Département général du contrôle sylvicole. D’après Mme Vân, le premier groupe sera exonéré de vérifications juridiques, mais le second devra de subir des contrôles administratifs, sur dossiers et sur échantillons, d’au moins 20% de leurs lots.

Selon Huynh Van Hanh, vice-président de HAWA et directeur du projet, HAWA DDS bénéficie du soutien financier et technique du programme EU FAO FLEGT pendant trois années et, à l’issue de ce soutien, les entreprises feront l’objet d’une recommandation de poursuite de leur pratique du système d’instructions et d’explications sur la traçabilité du bois afin de mettre sur le marché des produits légitimes et durables. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres