Contrôle de la tempé​​rature corporelle ​à l'aéroport de Tan Son Nhat, Hô Chi Minh-Ville. (Photo : VNA)

Le ministère de la Santé a demandé aux directeurs des Services de la Santé des villes et provinces d’arrêter l’application, aux postes frontaliers, de la déclaration médicale pour les personnes en provenance de République de Corée, et ce à partir du 15 août, à 0h.

Cette déclaration médicale a été appliquée pour empêcher le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) d’entrer au Vietnam.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), au 10 août, la République de Corée a passé 36 jours consécutifs sans nouveau cas. Le 28 juillet dernier, le Premier ministre sud-coréen a annoncé la fin de l’épidémie du MERS-CoV, qui avait commencé le 20 mai dans ce pays. Plusieurs pays ont levé ensuite leurs recommandations d’éviter de voyager en République de Corée.

Au Vietnam, le ministère de la Santé a demandé aux villes et provinces de continuer d’appliquer la déclaration médicale aux arrivées depuis certains pays du Moyen-Orient encore touchés par le MERS-CoV. -VNA