Le Thi Thu Hang, porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères. Photo: VNA

Hanoï (VNA) – Le Vietnam dispose suffisamment de preuves historiques et de bases juridiques pour affirmer sa souveraineté sur les deux archipels de Hoang Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly) ainsi que d’autres droits légitimes pour ses eaux reconnues conformément à la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982, a déclaré Le Thi Thu Hang, porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères.

Répondant à la question de reporters lors du point presse périodique du ministère jeudi à Hanoï sur la réaction du Vietnam face à l’interdiction de pêche en Mer Orientale du 1er mai au 16 août 2017, imposée par la Chine, la porte-parole s’est voulue ferme:  

"Le Vietnam condamne énergiquement et rejette cette décision unilatérale de la Chine qui porte gravement atteinte à sa souveraineté sur l’archipel de Hoang Sa ainsi qu’à ses droits et intérêts légitimes dans ses zones maritimes. Cet acte de Pékin viole ainsi le droit international, à commencer par la convention susmentionnée et va à l’encontre de l’esprit de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) signée entre la Chine et l’ASEAN. Il risque d’affecter le développement des relations entre les deux pays et ne profite donc pas du tout aux efforts de maintien de la paix et de la stabilité dans la région."

S’agissant de la déclaration du président du 30e Sommet de l’ASEAN aux Philippines sur la question de la Mer Orientale, Le Thi Thu Hang a précisé que la déclaration affirmait la position conséquente de ce bloc. Les pays doivent avoir la responsabilité de maintenir la paix, la stabilité,  la sécurité et la liberté de navigation maritime et aérienne en Mer Orientale, faire preuve de retenue sans menace de recourir à la force, respecter pleinement les processus juridiques et diplomatiques, régler les différends par des mesures pacifiques dans les respect du droit international, dont la CNUDM, aussi de la DOC, et pour parvenir bientôt au Code de conduite en Mer Orientale.

A propos des relations entre la Chine et les Etats-Unis ainsi que certains pays de la région, Le Thi Thu Hang a souligné que le Vietnam poursuivait sa ligne de relations extérieures indépendante, autonome, de multilatéralisation et de diversification et d’être actif et dynamique dans l’intégration internationale, d’être ami et partenaire de confiance des pays du monde.

"Le Vietnam soutient la coopération entre les pays pour la paix, la stabilité et le développement prospère dans la région et le monde. Le maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité et de la sûreté de la navigation maritime et aérienne en Mer Orientale est l’intérêt et la responsabilité commune des pays dans et hors de la région. Les pays doivent conjuguer leurs efforts pour protéger et réaliser cet objectif commun, persister le règlement de la question de la Mer Orientale par des mesures pacifiques dans le respect du droit internationale et des processus juridiques comme diplomatiques." a-t-elle indiqué. -VNA