vendredi 18 août 2017 - 02:26:49

Mer Orientale : la diaspora vietnamienne proteste contre les actes de la Chine

Imprimer

La communauté des Vietnamiens de plusieurs pays, de République tchèque, du Sri Lanka et d'Autriche entre autres, ont organisé diverses activités de protestation contre le déploiement par la Chine de la plate-forme de forage pétrolière Haiyang Shiyou-981 en pleine zone économique exclusive (ZEE) et dans le plateau continental du Vietnam.

Le 19 mai, la diaspora vietnamienne au Sri Lanka a organisé des meetings et des défilés avec des slogans protestant contre l'implantation de cette plate-forme, exigeant de la Chine qu'elle cesse de violer le territoire du Vietnam et d'attaquer les pêcheurs vietnamiens, et réaffirmant la souveraineté du Vietnam sur les archipels de Hoang Sa (Paracels) et de Truong Sa (Spratly).

L'ambassadeur du Vietnam au Sri Lanka, M. Tôn Sinh Thanh, a donné les toutes dernières informations sur la situation en Mer Orientale pour appeller le peuple srilankais à être solidaire avec le peuple vietnamien devant les actes graves de la Chine et affirmer les droits souverains du Vietnam sur son plateau continental et sa zone économique exclusive.

En réponse à cet appel de l'ambassadeur vietnamien, le secrétaire général de l'Association de solidarité Sri Lanka-Vietnam, M. Sudasinghe, a condamné la Chine et lui a demandé de mettre fin à ses agissements contre le Vietnam.

Mardi à Praha, en République tchèque, l'Association des Vietnamiens de ce pays a publié une déclaration protestant contre le déploiement par la Chine, un colosse inamical, de cette plate-forme en pleine ZEE du Vietnam.

Ces actes violent gravement la souveraineté du Vietnam sur sa ZEE, ainsi que le droit international et les usages internationaux, et va à l'encontre de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) convenue par les pays de l'ASEAN et la Chine en 2002. Ils nuisent aussi aux relations d'amitié traditionnelle et de coopération entre les deux pays, comme à la stabilité et à la liberté de navigation maritime en Mer Orientale.

Les résidants vietnamiens en République tchèque protestent énergiquement contre la Chine, lui demandant de retirer immédiatement sa plate-forme et ses navires des eaux vietnamiennes et de respecter le droit international.

Le 20 mai, les résidents vietnamiens en République tchèque ont organisé une soirée musicale intitulée "Se tourner vers la mer et les îles du pays et la Souveraineté de Patrie".

La fin de la semaine dernière, des centaines de Vietnamiens vivant en Autriche ont aussi organisé une manifestation devant l'ambassade de Chine à Vienne.

Ils ont lu la déclaration du comité d’organisation et crié des slogans en plusieurs langues, en vietnamien, en allemand et en anglais, afin de protester contre les actes de la Chine et l'appeler à respecter la souveraineté du Vietnam et le droit international, et à retirer sa plate-forme pétrolière de la ZEE du Vietnam.

Des Vietnamiens du R-Club ont collecté 1.000 euros pour soutenir les Garde-côtes du Vietnam dans leur mission de protection de la souveraineté maritime et insulaire du Vietnam.

Le 19 mai dernier, le Pont du Pacifique à Genève (Suisse) a adressé une lettre donnant des informations aux amis internationaux sur les tensions actuelles en Mer Orientale et protester contre les actes de la Chine dans la ZEE du Vietnam.

Cette lettre a affirmé que l'implantation de cette plate-forme dans les eaux vietnamiennes est une invasion de la zone maritime du Vietnam et menace la sécurité de ce dernier.

La plupart des communautés vietnamiennes à l'étranger et des amis internationaux, dont la Suisse, protestent et demeurent aux côtés du Vietnam.

Le 2 mai 2014, la Chine a implanté la plate-forme de forage Haiyang Shiyou-981 à 15 degrés 29 minutes 58 secondes de latitude Nord et 111 degrés 12 minutes 06 secondes de longitude Est, au Sud de l'île de Tri Ton, 80 milles marins à l’intérieur du plateau continental du Vietnam, à 119 milles de l'île de Ly Son et à 130 milles de la côte du Vietnam. Cet emplacement est situé profondément dans la zone économique exclusive du Vietnam selon la convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM). La Chine déployait toujours, mardi, plus de 90 navires de toutes catégories pour protéger sa plate-forme. Des navires chinois ont attaqué des bateaux vietnamiens, causant des dommages humains et matériels. - VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres