lundi 21 août 2017 - 00:30:37

Mer Orientale : Japon, Singapour et Etats-Unis s'inquiètent des actes de la Chine

Imprimer

Le Japon s'est déclaré jeudi matin "très préoccupé" par les incidents survenus entre navires chinois et vietnamiens en Mer Orientale, appelant la Chine à la "retenue" et à s'abstenir de "toute provocation", a déclaré le porte-parole du gouvernement japonais, M. Yoshihide Suga.


Commentant la récente implantation sur le plateau continental et au sein de la zone économique exclusive du Vietnam de la plate-forme chinoise en Mer Orientale, le ministre japonais des Affaires étrangères (AE), M. Fumio Kishida, a souligné mercredi que son pays était très préoccupé face au regain de tensions dans la région résultant de la décision unilatérale de la Chine, appelant que tous actes unilatéraux en Mer Orientale soient évités.


Le même jour, le porte-parole du ministère singapourien des AE a déclaré que Singapour était préoccupé par les récents évènements survenus en Mer Orientale.


En réponse à la presse concernant la réaction de Singapour devant ces incidents, notamment l'éperonnage des navires vietnamiens par les navires chinois à proximité de l'archipel de Hoàng Sa (Paracels), il a exhorté toutes les parties à respecter pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et de résoudre pacifiquement leurs différends conformément au droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer 1982 (CNUDM 1982).


"Nous continuons également d'inciter l'ASEAN et la Chine à travailler ensemble pour achever rapidement le Code de conduite en Mer Orientale (COC)", a-t-il ajouté.


Un quotidien de Singapour, le "Straits Times", a rapporté mercredi les déclarations de spécialistes singapouriens selon lesquelles cette implantation de la plate-forme chinoise sur le plateau continental et au sein de la zone économique exclusive du Vietnam est une escalade sérieuse dont le scénario pourrait être très dangereux pour la stabilité de la région.


Plusieurs grands journaux allemands ont également diffusé des informations sur ces évènements, notamment le comportement violent de la Chine en Mer Orientale, pour souligner que la présence de cette plate-forme est caractéristique des activités maritimes provocatrices de Pékin.


Lors d'une interview accordée au correspondant de l'Agence vietnamienne d'Informations (VNA) à New York, M. Andrew Billo, spécialiste et chercheur de l'Asia Society sur la région de l'Asie du Sud-Est, a affirmé que ces évènements constituaient une violation flagrante de la souveraineté du Vietnam selon les dispositions de la CNUDM 1982.


C'est une faillite de Chine dans l'application du principe de la responsabilité des actes issu de la DOC qu'elle a signée avec les pays membres de l'ASEAN, selon lui. Comme le Vietnam, la Chine est partie à la CNUDM et elle doit respecter les intérêts revendiqués par le Vietnam dans cette zone maritime jusqu'à ce qu'il soit définitivement statué sur ces derniers.


M. Andrew Billo a appelé les Etats-Unis à continuer de condamner les actes de la Chine et à rechercher des mesures pour déterminer toutes les parties concernées à engager des négociations, notamment sur des points permettant de faciliter le règlement de la situation actuelle.


Il a souligné que l'escalade des tensions à l'initiative de la Chine en dépit du droit international et en portant atteinte à la souveraineté de ses voisins, aboutira à une situation de plus en plus complexe. - VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres