Mme Shuko Ogawa ​rencontre le chef d'état-major général adjoint de l'Armée populaire du Vietnam, M. Vo Van Tuan. Photo: qdnd.vn
Hanoi (VNA) – Le Japon est disposé à partager ses expériences avec le Vietnam dans la formation de casques-bleus et ​la création d​'unités pour ​des missions de maintien de la paix des Nations Unies.

Mme Shuko Ogawa, chef de la délégation japonaise de maintien de la paix, a fait cette déclaration lors de sa rencontre le 15 décembre à Hanoi avec le général de corps d'armée Vo Van Tuan, chef d'état-major général adjoint de l'Armée populaire du Vietnam (APV).

Elle a également informé son interlocuteur des résultats de son travail avec le Centre de maintien de la paix du Vietnam : les deux parties se sont engagées à mettre en place rapidement les accords convenus par les deux ministères de la Défense en novembre dernier à Hanoi, en particulier ceux concernant l'établissement de groupes de travail ​en matière de maintien de la paix afin de partager des expériences.

Dans les temps ​à venir, les ​spécialistes japonais travailleront avec les groupes de travail du Vietnam. La partie japonaise souhaite que la coopération bilatérale dans les opérations de maintien de la paix de l'ONU débouche sur des résultats concrets, et que davantage de soldats comme d'unités vietnamiennes soient qualifiés pour prendre part à des missions de l'ONU.

M. Vo Van Tuan a ​salué le sens des responsabilités et le professionnalisme des ​forces japonaises ​dans le cadre des missions de maintien de la paix de l'ONU, souhaitant que le Japon partage sa longue expérience en la matière avec le Vietnam.

Auparavant, la délégation japonaise a travaillé avec ​​celle du Centre de maintien de la paix du Vietnam, conduite par son directeur, le colonel Hoang Kim Phung.

Selon les propositions de la délégation japonaise, les deux parties pourraient promouvoir la coopération sur le terrain entre leurs forces engagées dans des missions de maintien de la paix de l'ONU, ainsi que dans l'amélioration des capacités en la matière. Par ailleurs, la partie japonaise s'est déclaré disposée à accueillir les étudiants vietnamiens pour des cursus au sein du Centre de coopération pour la paix internationale. -VNA