Dernière répétition de l'opéra "Carmen" avant la représentation. Photo : internet
L’opéra classique "Carmen", de Georges Bizet, a été présenté pour la première fois samedi et dimanche au Théâtre municipal de Ho Chi Minh-ville.

Il s’agissait du fruit d’une coopération entre l’Opéra et Ballet de Ho Chi Minh-ville et La Fabrique Opéra française, sous la direction du célèbre chef d’orchestre français Patrick Soullot. A l’affiche : Sophie Leleu dans le rôle de Carmen et Olivier Trommenschlager qui incarne Don José.

Carmen est l’opéra le plus joué au monde. Pourtant, quand elle est créée en 1875 à Paris, l’œuvre connaît un échec cinglant. Le mythe de cette femme libre est jugé trop indécent par la société bourgeoise du XIXe siècle. Elle bouleverse les convenances, la morale, la place de la femme et pousse son amant au crime. Ce n’est qu’après la mort de Bizet, peu après la première, que le génie du compositeur est reconnu.

L’opéra est tiré d’une nouvelle de Prosper Mérimée. Dans les années 1820, Carmen, jeune et jolie gitane, jette au brigadier Don José, une fleur pour le séduire. "Si je t’aime, prends garde à toi !". Lors d’une bagarre entre ouvrières, Carmen est arrêtée et Don José cédant à ses charmes, favorise sa fuite.

Emprisonné pour cette trahison, le brigadier, une fois libéré, déserte et rejoint Carmen. Mais elle aime désormais un autre homme, Escamillo, un célèbre toréador… Malgré les supplications du brigadier, Carmen reste insensible et le rejette durement. Finalement, désespéré, Don José poignarde Carmen. -VNA