dimanche 26 mars 2017 - 14:24:30

L’ONU apprécie l’aide du Vietnam aux pays sans littoral

Imprimer

Hanoi (VNA) – Le secrétaire général adjoint de l’ONU, Gyan Chandra Acharya, a apprécié l’aide constante du gouvernement vietnamien en faveur des pays en développement sans littoral au travers de sa participation aux programmes d’action.
Le secrétaire général adjoint de l’ONU, Gyan Chandra Acharya, à la conférence de haut niveau de l’ONU pour la région euro-asiatique sur l’amélioration de la coopération en matière de facilitation du transit et du commerce et l’Agenda 2030 pour le développement durable, à Hanoi. Photo: VNA
Il y a 32 pays en développement sans littoral et 34 pays de transit dans le monde, a-t-il indiqué à la VNA, en marge d’une conférence de haut niveau de l’ONU pour la région euro-asiatique sur l’amélioration de la coopération en matière de facilitation du transit et du commerce et l’Agenda 2030 pour le développement durable, tenue à Hanoi du 7 au 9 mars.

Quand un pays est enclavé, son commerce doit transiter par une autre nation côtière, a poursuivi Gyan Chandra Acharya qui est aussi haut représentant de l’ONU pour les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral (PDSL) et les petits États insulaires en développement (PEID)

Le fonctionnaire de l’ONU a rappelé que l’ONU a publié un programme d’action en faveur des pays sans littoral pour la décennie 2014‑2024 destiné à chercher l’aide dont ils ont besoin pour relever ces défis.

Le programme, adopté à la 2e Conférence de l’ONU sur les PDSL, tenue à Vienne, en Autriche, en novembre 2017, a pour objectif de répondre de façon plus cohérente aux besoins et problèmes particuliers des PDSL qui résultent de leur enclavement, de leur éloignement et des contraintes géographiques qui sont les leurs et d’aider ces pays, dans une étape ultérieure, à opérer une transformation économique structurelle.

Une attention particulière est accordée au développement de systèmes de transit efficients, à leur extension et au développement des transports, à la facilitation des échanges, à l'amélioration de la compétitivité, à l’expansion du commerce, à la transformation structurelle et à la coopération régionale.

Le secrétaire général adjoint de l’ONU a noté la fourniture de services de transit par le Vietnam à son voisin enclavé, le Laos, comme un exemple excellent de la coopération en matière de transport en transit.

Il a également souligné le rôle actif du Vietnam dans le développement du Couloir économique Est-Ouest (CEEO), ainsi que son engagement envers le Plan global sur la connectivité de l’ASEAN et d’autres plans tels que celui d’“One border-One pillar” avec le Laos.

Le fonctionnaire de l’ONU a décrit ces efforts comme autant d’exemples des contributions du Vietnam en tant que pays de transit, ajoutant que lors de la réunion de haut niveau de l’ONU, le Vietnam a manifesté une forte volonté de soutenir d’autres nations dans la région ainsi que de sa disponibilité à apprendre des autres pays du monde.

Le Vietnam participe activement aux activités de l’ONU relatives à la paix et à la sécurité, au développement et aux droits de l’homme, s’est félicité Gyan Chandra Acharya.

L’ONU est consciente du rôle du Vietnam au sein du Conseil économique et social de l’ONU, et de sa contribution à la réalisation des objectifs de développement durable et de l’Accord de Paris sur le climat. Le Vietnam est aussi pionnier dans l’application de l’initiative “Une seule ONU”, a-t-il encore indiqué. – VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres