Le taux d​'enfants souffrant d'un retard de croissance à Lào Cai est de 35%. Photo: sapasensetravel.com.

Le gouvernement vietnamien et des organes de l’ONU ont co-organisé, ce lundi, une conférence sur l’élaboration du plan de mise en œuvre du «projet intégré d’appui à la sécurité alimentaire et à la nutrition pour les enfants et les groupes vulnérables au Vietnam».

La conférence s’inscrivait dans le cadre de l’engagement du Vietnam de réaliser ses Objectifs de Développement durable (ODD) pour éradiquer la pauvreté d’ici 2030, développer durablement la production agricole, améliorer la nutrition et la sécurité alimentaire particulièrement en faveur des enfants dans les régions les plus vulnérables du Vietnam.

La malnutrition des enfants de moins de cinq ans reste un défi majeur pour le secteur de la santé. Des chiffres récents de l'Institut vietnamien de la Nutrition ont montré que 25% des enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance sur le plan de la taille et 14,5% sur le plan du poids.

Par l’entremise de l’Agence espagnole de Développement durable, l’Espagne a versé 1,5 million de dollars pour aider le Vietnam à réaliser ce projet. Avec le soutien de 4 organismes : Organisation pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), Organisation mondiale de la Santé (OMS) et Organisation des Nations Unies consacrée à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes (ONU Femmes). Ceux-ci apporteront leur savoir-faire dans la sécurité alimentaire, la santé et la nutrition pour les enfants et les groupes vulnérables, a déclaré Mme Pratibha Mehta, coordonnatrice résidente des Nations Unies au Vietnam.

Selon le vice-ministre vietnamien de la Santé, Nguyên Thanh Long, ce projet contribuera à l’amélioration de la santé et de la nutrition des mères, des nouveau-nés et enfants, à la concrétisation des politiques de l’État en la matière, notamment la réalisation des SDGs adoptés récemment par l’ONU.

Le projet intégré d’appui à la sécurité alimentaire et à la nutrition sera mis en place à Lào Cai et Ninh Thuân, deux provinces qui enregistrent des taux élevés de pauvreté. Il se veut un instrument permettant d’améliorer la nutrition pour plus 36 millions de femmes en âge de procréer et 7,1 millions d’enfants de moins de 5 ans. -NDEL/VNA