Le Vietnam a participé au Forum mondial de l’ Organisation de coopération et de développement économiques ( OCDE) sur le développement placé sous le thème “Approches innovantes en matière de réduction de la pauvreté, de cohésion sociale et de progrès au XXIe siècle”.

Dans son discours inaugural, le secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria, a estimé que le monde avait enregistré des avances considérables en matière de réduction de la pauvreté. Il a cité le Vietnam comme un exemple des contributions au développement durable et à la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), et le premier exemple de déploiement de nouvelles approches de "cohésion sociale" dans la réduction de la pauvreté dans un pays en développement.

Il a déclaré que le monde a connu de grands progrès dans la réduction de la pauvreté, mais la crise financière mondiale pose de nombreux défis dans la mise en œuvre de la Vision de développement de l'après-2015 et de la Stratégie environnementale à l'horizon 2050 de l'OCDE. Selon lui, ce forum revêt une importance particulière afin de discuter de l'élaboration des politiques visant à promouvoir la lutte contre la pauvreté, pour un environnement durable et un développement global, sur la base d'une approche totale des défis posés.

Pour sa part, le représentant du Vietnam, Trinh Cong Khanh, qui est chef du Département des politiques ethniques, relevant du Comité des ethnies, a présenté un exposé intitulé “ La réduction de la pauvreté dans les régions peuplées de minorités ethniques du Vietnam : du point de vue de la cohésion sociale”.



Trinh Công Khanh, directeur du Département des politiques en faveur des minorités ethniques, interviewé par la journaliste de l'Agence Vietnamienne d'Information (AVI) en France.

"Le gouvernement vietnamien a adopté plusieurs politiques et programmes visant à impulser le développement socio-économique et réduire la pauvreté de manière durable dans les régions peuplées de minorités ethniques” , a fait savoir Trinh Cong Khanh .

“Cependant, faute d’expériences, certaines de nos politiques sont enchevêtrées et les moyens mobilisés sont insuffisants, d’où l’inefficacité de plusieurs projets. C’est pourquoi, nous participons à ce forum mondial d’une part pour partager nos expériences et d’autre part pour nous inspirer du savoir-faire de l’OCDE et d’autres pays, d’autres organisations, afin de faire en sorte qu’avec de petits moyens, nous puissions mieux aider les personnes vulnérables dans la société, en premier lieu les peuples minoritaires”, a-t-il ajouté.

Se référant aux expériences que le Vietnam a partagé avec les participants et les amis internationaux, Trinh Công Khanh a cité surtout les expériences acquises dans la mise en œuvre du Programme de développement socioéconomique des communes en difficultés particulières ( Programme 135 ) ; de la Résolution N°32 du gouvernement sur le développement socio-économique et la réduction durable de la pauvreté dans les 62 districts les plus pauvres du pays…

Pour sa part, la Sud-Coréenne Ji-Yeun Rim, conseillère responsable des projets de coopération avec l'Asie du Centre de développement de l'OCDE, a informé que le projet de "cohésion et harmonie sociales" devrait être mis en œuvre en mai 2013 au Vietnam.

“Le Vietnam est un pays qui, dans la région, a connu une croissance très forte” , a-t-elle estimé. “Je pense que c’est important à ce stade de regarder ce qui se passe au niveau des égalités, parce que peut-être, au niveau de la pauvreté absolue a été diminuée, mais en terme d’inégalité entre les minorités ethniques ou les travailleurs informels continue à grandir l’écart. La croissance est importante, mais il faut pouvoir regarder tout ce qui est social et l’impact sur l’individu et les personnes”, a-t-elle poursuivi.

Le Forum mondial sur le développement de l’OCDE a vu le jour en 2006, réunissant des dizaines de dirigeants et de chercheurs de premier rang du monde dans le but de trouver la solution à des problèmes de la pauvreté, de la réduction de l’écart entre les riches et les pauvres et du déséquilibre dans la croissance économique. – AVI