Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zangeneh (à droite) et le ministre indonésien de l’Energie et des Ressources minérales, Sudirman Said. Photo: IRNA

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zangeneh, a ​affirmé le soutien d'une nouvelle adhésion de l’Indonésie à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), lors d'une rencontre mercredi à Téhéran avec le ministre indonésien de l’Energie et des Ressources minérales Sudirman Said.

« Nous espérons que, avec le soutien de l’Iran lors de la prochaine réunion de l’OPEP, le retour de l’Indonésie sera approuvé. Ensuite, Téhéran et Jakarta p​ourront reprendre leur coopération sur le marché mondial du pétrole », a-t-il déclaré.

"L'Iran est intéressé par une coopération avec l'Indonésie en matière de pétrole brut, de condensat de gaz et d'exportation de GNL (Gaz naturel liquéfié)", a déclaré Bijan Zangeneh, avant d’ajouter que "l'Indonésie peut également investir dans les projets de pétrole, de gaz et de pétrochimie de l'Iran".

Le ministre indonésien a également affirmé que son pays avait besoin de pétrole et de gaz et que Téhéran et Jakarta pourraient coopérer dans ce domaine.

Le même jour, la ministre indonésienne des Affaires étrangères, Retno Marsudi, a eu un entretien à Téhéran avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, au cours duquel ils se sont engagés à renforcer leur coopération dans l’énergie et le commerce.

L’OPEP a donné le 6 octobre son accord de principe au retour en son sein de l’Indonésie, un pays producteur et importateur d'or noir qui veut améliorer ses relations avec les grands producteurs.

"L'Indonésie a beaucoup contribué à l'histoire de l'O​PEP. Nous saluons son retour dans l'organisation", a ​déclaré celle-ci dans un communiqué.

Le ministre indonésien de l'Énergie et des Ressources minérales Sudirman Said sera invité à participer à la prochaine réunion régulière de la Conférence de l'O​PEP prévue le 4 décembre, laquelle portera, entre autres, sur les formalités ​d'adhésion de l'Indonésie, a​ conclu l'OPEP.-VNA