vendredi 18 août 2017 - 16:02:26

L'investissement vietnamien à l’étranger souligne les minerais et l’agriculture

Imprimer

Hanoi (VNA) - Avec 891 projets en cours dans 63 pays, l’investissement vietnamien à l’étranger s’établit à 20 milliards de dollars. Le pays souhaite faire mieux, avec l'accent mis sur l’exploitation de minerais et l’agriculture.

Selon les chiffres du Département de l’investissement à l’étranger, une licence a été délivrée à 102 nouveaux projets à l’étranger lors de ces dix premiers mois représentant 442 millions de dollars de capitaux. En outre, 53 projets ont demandé une autorisation d’augmentation d’investissement initial pour un total de 193 millions de dollars. Ce sont ainsi 635 millions de dollars à l’étranger qui ont été investis de janvier à octobre 2015 par les entreprises vietnamiennes. Sur ce total, 213 millions de dollars l’ont été dans les secteurs de l’exploitation de minerais et de la production agricole.

 

Plantation de canne à sucre du groupe Hoang Anh Gia Lai au Laos. Photo : HAGL/CVN
 

Le Vietnam compte aujourd’hui 891 projets en cours dans 63 pays, représentant un investissement de 20 milliards de dollars. Avec 7,4 milliards de dollars dans 249 projets, le Laos est le premier pays à bénéficier des capitaux vietnamiens, suivi par le Cambodge (161 projets), Singapour (55 projets), Myanmar (22 projets) et la Russie (19 projets). Les secteurs concernés sont l’exploitation de minerais, l’agriculture, la sylviculture, les télécommunications et les technologies. Ces investissements, principalement réalisés par des PME du secteur privé, ont tendance à croître. Les projets des entreprises vietnamiennes au Laos, que ce soit dans la culture de l’hévéa par le Groupe de l’industrie du caoutchouc du Vietnam, et de la canne à sucre par le groupe Hoàng Anh Gia Lai, dans le secteur des télécommunications par Viettel, ou la banque Laos-Vietnam, connaissent le succès.

En septembre dernier, le projet d’exploitation du sel gemme (halite) kalium, du Groupe des produits chimiques du Vietnam (Vinachem), a été lancé dans le district de Nongbok, province de Khammouane, au Laos. Il figure dans la liste des plus grands projets du Vietnam à l’étranger. D’un investissement prévisionnel de 522 millions de dollars, le complexe aura une puissance d’exploitation de 320.000 tonnes par an. Sa mission: réduire très largement le volume d’importation d’engrais kalium du Vietnam et du Laos, régler la pénurie de sel industriel et de sel de qualité.

Dix-huit projets en Russie

Les investissements vietnamiens en Russie se concentrent sur le pétrole et le commerce. Photo : VNA
 

Fin septembre 2015, les entreprises vietnamiennes ont investi 2,4 milliards de dollars dans 18 projets en Russie. Les investissements vietnamiens dans ce pays se concentrent dans le pétrole et le commerce. Les joint-ventures Rusvietpetro, d’un fonds enregistré de 2,02 milliards de dollars, et Gazpromviet, d’un capital inscrit de 125 millions de dollars, fonctionnent bien. La construction du Centre commercial de Hanoi suit son cours à Moscou. Ce projet est doté d’un fonds de 190 millions de dollars.

Au Cambodge, l’investissement vietnamien, qui donne lieu à la création de plusieurs milliers d’emplois, va  essentiellement dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie, de la banque, de la finance ou de l’assurance. De nombreux produits agricoles cambodgiens sont exportés en Europe, au Japon et en République de Corée par des entreprises vietnamiennes. Avec 513 millions de dollars de capitaux, le Vietnam est le 8e investisseur étranger au Myanmar, principalement dans les secteurs de la banque, de la finance, de l’assurance et des télécommunications. VNPT et Viettel, deux des trois grands opérateurs de télécoms du Vietnam, sont implantés dans ce pays depuis 2013. Le Vietnam est aussi présent au Venezuela et au Pérou. À la fin de cette année, la création de la Communauté économique de l’ASEAN, et la signature imminente de l’Accord de libre-échange Vietnam - UE et de celui de partenariat transpacifique (TPP), offriront de très nombreuses opportunités d’investissement aux entreprises vietnamiennes. Il faut qu’elles puissent les saisir.-CVN/VNA
​​​

Vos commentaires sur cet article ...
Autres