samedi 19 août 2017 - 03:05:14

L'industrie, un secteur économique de pointe de Phu Yên

Imprimer

Il y a 20 ans, Phu Yên (Centre) était une province purement agricole. Aujourd'hui, elle s'est économiquement restructurée avec succès. Les autorités provinciales ont pris des politiques spécifiques dans le but de faire de Phu Yên une province industrialisée.

Selon le directeur du Service provincial de l'Industrie et du Commerce, Dào Tân Cam, les potentiels de Phu Yên sont grands et cette province a défini les branches de son industrie de pointe. Il s'agit de la transformation de produits agricoles, pétrochimie, fabrication de boissons, exploitation de minerais, matériaux de construction et électricité. Près de 60% du territoire de cette localité sont consacrés à la production agricole et sylvicole.

Les potentiels de Phu Yên sont exploités efficacement. Elle a consacré 20.000 ha à la culture de la canne à sucre dans ses districts de l'Est tels que Dông Xuân, Son Hoà, Sông Hinh, Tuy An... Dans cette zone, trois sucreries ont vu le jour avec une capacité de transformation quotidienne totale de 7.500 tonnes de cannes à sucre. Cette production a contribué à la restructuration économique des zones montagneuses de la province.

Pour mener la restructuration locale, l'organisation du Parti et les autorités de Phu Yên ont pris des politiques spécifiques pour exploiter toutes les ressources locales, ainsi que pour attirer l'investissement. La province a investi dans les infrastructures des zones économiques qui contribuent beaucoup à cette restructuration.

Phu Yên a fondé trois zones industrielles (ZI), d'une superficie totale de 1.219,3 ha. La ZI de Hoà Hiêp abrite 23 projets, celle d'An Phu, 24 dont deux à capitaux entièrement étrangers, et celle de Dông Bac Sông Câu, 21. Fin 2010, ces ZI comptaient 55 usines employant 6.300 personnes et réalisant un chiffre d'affaires à l'exportation de 105 millions de dollars. D'autres districts comme Dông Xuân, Son Hoà, Sông Hinh, Sông Câu, Dông Hoà et Tây Hoa possèdent des atouts dans le développement de la transformation agricole et sylvicole, de l'exploitation minière, de la production de matériaux de construction et de la construction de centrales hydroélectriques. Phu Yên a créé la zone économique Nam Phu Yên d'une superficie de 20.730 ha, et délivré la licence d'investissement à deux grands projets que sont la ZI de Hoà Tâm d'un investissement de 10.000 milliards de dôngs et la raffinerie Vung Rô de 1,7 milliard de dollars.

Phu Yên a choisi l'industrie en tant que secteur de pointe de son économie. Le Comité populaire provincial a élaboré un programme d'action pour le développement de l'industrie artisanale pour la période 2006-2010. La province a par ailleurs donné une priorité au développement de ses infrastructures afin de répondre aux exigences de son industrialisation, telles que routes, ports maritimes, réseaux de télécommunications...

Le président du Comité populaire de Phu Yên, Pham Dinh Cu, indique que grâce aux investissements effectués dans ce secteur de l'industrie, l'économie provinciale a bénéficié d'une croissance rapide. Entre 2006 et 2010, la croissance du PIB des secteurs de l'industrie et de la construction a été de 18,39%. Si en 2005, la contribution au PIB provincial du secteur industriel était de 22,24%, l'an dernier, elle a atteint 30%. La production industrielle a augmenté de 18,68% durant la période 2006-2010. Le nombre de travailleurs dans ce secteur a progressé en moyenne de 5,86%/an. Quant aux exportations industrielles, elles ont connu une croissance annuelle de 17,38%. Si avant 2000, le chiffre d'affaires à l'exportation de Phu Yên était de 16 millions de dollars par an, il s'est élevé à 57 millions de dollars en 2005, puis à 120 millions de dollars en 2010.

Un des facteurs importants d'un tel changement, c'est d'avoir pu mobiliser d'importants capitaux pour l'investissement. Ces cinq dernières années, l'investissement au développement a atteint 26.525 milliards de dôngs, soit une croissance annuelle de 22,1%, permettant à cette province de développer son réseau d'infrastructures. Plus de 7.900 milliards de dôngs ont été consacrés à la construction d'infrastructures industrielles.

Les objectifs de la province sont de porter la contribution de l'industrie et de la construction au PIB local à 41,1% en 2015, contre 34,9% l'an dernier; d'atteindre un revenu per capita de 38,4 millions de dôngs en 2015, soit 2,43 fois supérieur.

Phu Yên s'attache donc à développer son industrie, augmenter la compétitivité de ses produits et moderniser ses technologies. Elle accorde une priorité à l'attraction de l'investissement dans la construction des zones de hautes technologies.

Elle promeut également la création de petites et moyennes entreprises de production industrielle. Sans oublier de donner la priorité à la construction d'infrastructures urbaines, notamment des réseaux de communication et d'eau propre. Dans sa stratégie de développement socioéconomique et ses orientations pour 2020, Phu Yên a décidé que la ville de Tuy Hoà et le port de Vung Rô deviendront une zone économique de pointe pour exploiter les capacités en transport entre la ZI de Hoà Hiêp, l'aéroport de Tuy Hoà et le port de Vung Rô. Elle s'efforce de mettre en service la raffinerie Vung Rô d'ici 2015, et renforce l'appel à l'investissement pour le développement de la zone pétrochimique de Hoà Tâm. Elle va par ailleurs accélérer le développement de la construction navale.

Phu Yên accordera une priorité à la pétrochimie qui, selon les prévisions, contribuera efficacement à un développement durable de cette localité. Elle s'efforce d'atteindre une croissance annuelle moyenne du PIB de 13-13,5% pendant la période 2011-2015, une croissance de l'industrie et de la construction de 16-17%. La contribution du secteur agricole lato sensu au PIB local sera de 20%, celle des secteurs de l'industrie et de la construction, de 40%, et du secteur des services, de 40%.- AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres