Hanoi (VNA) - La 4e révolution industrielle (Industrie 4.0) apportera son lot d’opportunités au Vietnam pour qu’il puisse accélérer son processus d’industrialisation et de modernisation. Elle implique aussi de nouveaux défis, avec une refonte totale des modes et méthodes de production.

Le changement des technologiques ces dernières années est le signe d’une révolution industrielle à l’échelle mondiale. Photo : VNA
«L’industrie 4.0, vague technologique faite de numérique, mais aussi de robotique, d’internet industriel, d’automatisation, d’ordinateurs surpuissants, brouille actuellement l’écart entre le monde réel et le monde virtuel à travers des technologies avancées, de l’innovation et de la création sans cesse, a souligné la vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Hô Thi Kim Thoa, lors d’un récent forum sur la question, organisé à Hanoï. Son influence et sa propagation se déroulent à l’échelle mondiale et prévoient de changer les systèmes de production, de gestion et d’administration dans le monde entier».
 
 Impacts dans tous les domaines
 
 Dans le domaine de la production industrielle, l’industrie 4.0 correspond à la généralisation des capteurs et agents intelligents permettant de connecter entre eux les machines, pièces, processus et opérateurs. Le monde 4.0 fera interagir les machines, les produits entre eux. Le produit fini pourra également communiquer avec les machines dans sa phase de réalisation. On peut dire que l’industrie 4.0 va déferler dans tous les domaines socio-économiques comme l’industrie, l’agriculture, les banques et finances, le travail, l’emploi…
 
 D’après Hô Thi Kim Thoa, le Vietnam se trouve à la première période de la 4e révolution industrielle. Une opportunité dont le pays doit tirer profit pour accélérer son processus d’industrialisation et de modernisation dans l’objectif de devenir un pays industriel moderne.
 
 Cependant, la vice-ministre a également noté que si le pays n'avait pas d’objectifs clairs, une approche et une participation appropriées par le biais de la restructuration économique, la réforme de l’éducation et le développement des sciences et des technologies, la pression de la 4e révolution industrielle serait très difficile pour le pays.
 
 Pendant ce temps, le Pr.-Dr. Trân Dinh Thiên, directeur de l’Institut de l’économie du Vietnam, a estimé qu’«une approche originale, distinctive et faisable aidera  le Vietnam à profiter des opportunités de la 4e révolution industrielle pour faire une avancée». Puis de souligner les grands défis auxquels se heurte le Vietnam, en expliquant que le pays devra à la fois rattraper son retard au niveau de l’intégration mondiale et compter avec d’autres pays pour se développer.
 
 Par conséquent, le directeur de l’Institut de l’économie du Vietnam a recommandé que le pays développe des stratégies numériques appropriées, adopte des politiques de gouvernance intelligente, tout en développant une infrastructure de connexion numérique, une main-d’œuvre numérique, une industrie de la technologie numérique, une agriculture intelligente, un tourisme intelligent, une urbanisation intelligente, des écosystèmes innovants et les start-up. En résumé, la tâche s’annonce colossale.
 
 Agir pour ne pas subir

L’industrie 4.0 va déferler dans tous les domaines socio-économiques. Photo : VNA
 
 Pour sa part, le Docteur Pham Dinh Thuong, chef adjoint du Département de la législation (ministère de l’Industrie et du Commerce), a estimé que le changement des technologies ces dernières années était le signe d’une révolution industrielle à l’échelle mondiale. Pour un pays en voie de développement comme le Vietnam, décider des politiques à mener pour faire face aux impacts de cette révolution est difficile. Le Vietnam devra tenter de s’approprier les technologies, avec toute la difficulté que cela implique.
 
 «Nous disposons d’avantages importants pour cette révolution. En effet, 54% de la population utilisaient Internet en 2016 (5e taux le plus élevé en Asie du Sud-Est), et 55% possédaient un smartphone», a fait savoir le Docteur Pham Dinh Thuong. Avant d’ajouter :
 
 «Ces données montrent le fort développement du secteur des technologies de l’information et sont autant d’opportunités pour que le pays puisse se rendre maître des technologies». «La 4e révolution industrielle revêt un intérêt immense car elle représente à la fois des opportunités fondamentales pour un progrès humain rapide et mais aussi des défis considérables», a partagé Louise Chamberlain, directrice du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Vietnam. Et de conclure : «Il s’agit d’un défi immense pour les pays en voie de développement en termes de compétitivité». – CVN/VNA