jeudi 17 août 2017 - 06:53:56

L’impact du Brexit sur la communauté économique de l’ASEAN

Imprimer

Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Le Brexit devrait faciliter la signature des accords de libre-échange et l’attirance des capitaux britanniques au sein de l'ASEAN.

Photo: Internet

C’est ce qu’ont constaté des experts lors d’un colloque intitulé "Le Brexit et la communauté économique de l’ASEAN sous l’angle de l’intégration", tenu le 3 août à Hô Chi Minh-Ville.

L’année dernière, la valeur des échanges commerciaux bilatéraux ASEAN-Union européenne (UE) a atteint 201,4 milliards d’euros (environ 227 milliards de dollars), soit une hausse de 12,14%. Ce chiffre a montré que l’UE est toujours un des marchés d’import-export importants de l’ASEAN.

Pour l’UE, l’ASEAN dispose d’un potentiel important pour le développement de la coopération commerciale, car l’Association constitue un seul et même marché, et est une porte d’entrée pour l’UE ​vers la région Asie-Pacifique. Par contre, la plupart des pays de l’Asie du Sud-Est considère l’UE comme un partenaire stratégique, en souhaitant intensifier leurs relations avec cette dernière dans plusieurs domaines.

Le Brexit est une bonne opportunité pour l’ASEAN, Vietnam inclus dans l'optique de renforcer les relations commerciales et d’investissement avec le Royaume-Uni.

Selon le professeur associé, docteur Luu Ngoc Trinh de l’Institut de l’économie et de la politique mondiale, la plus grande conséquence pour le Vietnam de cette sortie de l'Union européenne, c’est le risque d’une révision de l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’UE (EVFTA). Cet accord a été signé en décembre 2015 et largement diffusé auprès du grand public au début de cette année. Toutefois, cet accord n’a pas encore été adopté par le Parlement européen. Après la sortie officielle et effective du Royaume-Uni de l’UE, le Vietnam devra engager des négociations avec le Royaume-Uni et l’UE.

Les répercussions du Brexit sur l’économie vietnamienne sont multiples, mais pas importantes. Photo : VNA

Les répercussions du Brexit sur l’économie vietnamienne sont multiples mais, dans l’immédiat, ne seront pas importantes. Sur le plan des échanges, selon les données des Douanes du Vietnam, le commerce bilatéral a augmenté durant toute la période 2008-2015 à un taux de 17% par an. En 2015, les exportations vietnamiennes ont établi un nouveau record de 4,65 milliards de dollars, représentant 15% des exportations nationales en Union européenne et 2,5% du chiffre d’affaires à l’export du Vietnam.

​Le point le plus important est que le commerce bilatéral est toujours bénéficiaire pour le Vietnam, de 3,9 milliards de dollars en 2015 et de 1,7 milliard de dollars lors des cinq premiers mois de 2016.

Le taux de change constitue le problème immédiat pour l’économie vietnamienne, puisque la livre sterling a perdu 8,3% de sa valeur, tombant à son plus bas niveau depuis 1985. L’euro a, quant à lui, fortement baissé. Les spécialistes prévoient que la livre sterling perdra de 14 à 15% de sa valeur en un an. La chute de la livre sterling conduira à la hausse d’autres devises, dont le yen, ce qui sera un fardeau pour le Vietnam car 40% de sa dette publique est libellée dans cette monnaie. En outre, le changement des parités de change de la livre et de l’euro avec le dông entraînera mécaniquement une augmentation de prix des produits vietnamiens en UE, d’où une baisse de compétitivité. -VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres