Des participants lors du premier DiploHack tenu le 14 décembre, à Hanoï. Photo: LP/NDEL.

Hanoï (VNA) - Des expériences de la Suède, des Pays-Bas et du Danemark concernant l’élaboration d’une chaîne de produits alimentaires répondant aux normes d’hygiène sanitaire ont été présentées dans le cadre du premier DiploHack au Vietnam,​ sur le thème «Confiance dans la chaîne alimentaire».

Cette manifestation a été organisée le 14 décembre, à Hanoï, par les ​ambassades de la Suède, des Pays-Bas et du Danemark au Vietnam. Elle a​ répondu aux préoccupations croissantes des consommateurs vietnamiens au sujet de la qualité de la nourriture qu'ils achètent.

Les experts ont dit que pour connaître la qualité, les gens doivent avoir des informations ​sur le lieu et comment la nourriture ​a été produite, comment elle a été ​traitée et comment elle devrait être utilisée.

Des dysfonctionnements peuvent survenir au cours de chaque étape de la production, du stockage jusqu'au service. L'amélioration de la transparence et du flux d'information aidera les consommateurs à prendre de bonnes décisions.

D’après Arie Veldhuizen, conseiller chargé de l’agriculture à l'​ambassade des Pays-Bas au Vietnam, une chaîne de valeur garantissant que la nourriture est saine de la ferme à la fourchette doit être mis en place. «Toutes les parties concernées devraient être en lien et toutes les procédures devraient pouvoir fournir une traçabilité et être strictement supervisées», dit-il.

Camilla Bjelkas, responsable de la culture à l'​ambassade de Suède au Vietnam, a déclaré que dans son pays, il y a les agences gouvernementales chargées de surveiller l’origine des produits alimentaires. «À côté des contrôles, ces organisations d​oivent assurer que les producteurs respectent strictement les règlements juridiques. En Suède, l'Agence nationale de l'Alimentation est responsable de promulguer les textes juridiques et contrôler les produits », ​a-t-elle précisé.

Pour sa part Nguyên Văn Thuân, un fonctionnaire du ​ministère de l'Agriculture et du Développement rural du Vietnam, a déclaré que les consommateurs vietnamiens sont de plus en plus préoccupés par l’hygiène ​alimentaire  et cela passe par de nombreuses recherches d'informations sur internet. «Ce changement d'attitude a incité les services concernés à augmenter davantage leur surveillance», a-t-il précisé.

Les événements DiploHacks sont une nouvelle façon de rassembler ​dans un même lieu des représentants de la société civile, ​des industriels, ​des étudiants, ​des experts en technologie de l'information et ​des diplomates pour réfléchir ensemble et proposer de nouvelles idées répondant aux questions importantes d​e la société. -NDEL/VNA