Plusieurs personnalités étaient présentes au vernissage de l’exposition «L’histoire et la culture du Vietnam», le 1er septembre à Hanoi.

Du Paléolithique à aujourd’hui, l’exposition «L’histoire et la culture du Vietnam» à Hanoi fait la part belle aux évolutions qui ont marqué le pays.

Le vernissage de l’exposition «L’histoire et la culture du Vietnam» s’est déroulé mardi 1er septembre à Hanoi, au Musée national de l’histoire du Vietnam (MNHV). Cette exposition présente au public près de 300 photos et documents, classés par période.
 
«L’exposition s’inscrit dans une série d’événements que le musée organise pour marquer le 70e anniversaire de la Révolution d’Août et de la Fête nationale. Elle propose des informations générales sur la naissance et le développement de la culture nationale», a expliqué Nguyên Van Cuong, directeur du MNHV. Et d’ajouter : «En novembre 1946, lors d’une conférence nationale sur la culture, le Président Hô Chi Minh a déclaré que la culture éclairait le peuple pour avancer. Cette phrase est toujours d’actualité».

Des traditions à conserver

L’exposition est découpée en six volets.

Le premier est dédié à la Préhistoire (vers de 500.000 à 4.000 ans avant notre ère). Il revient sur les traces de l’existence de l’Homo erectus (position debout) trouvées dans les cavernes de Thâm Khuyên et de Thâm Hai de la province de Lang Son (Nord). Elles montrent que le Vietnam est l’un des berceaux de l’homme en Asie du Sud-Est. Du Paléolithique au Néolithique, la culture s’est développée dans l’ensemble du pays. Les anciens Viêt ont commencé à se déplacer des haute et moyenne régions dans la plaine et les zones littorales. Les outils en pierre ont été perfectionnés, des objets en céramique fabriqués, les techniques d’élevage améliorées.

Le deuxième volet est dédié à l’âge du fer (datant de 4.000 - 2.000 ans). Trois cultures étaient présentes dans le pays : Dông Son (au Nord), Sa Huynh (au Centre) et Dông Nai (au Sud). Dans la culture Dông Son, la culture du riz inondé et la technique du moulage de bronze avaient atteint leur apogée. Elle est l’une des bases de l’établissement du premier État du Vietnam, Van Lang - Âu Lac, et le début des traditions culturelles du peuple vietnamien.

La lutte pour l’indépendance du pays, de la fin du IIe siècle avant J.-C. à la moitié du Xe siècle après J.-C, est à l’honneur dans le troisième volet. Une période ponctuée par de nombreuses insurrections contre les Chinois, notamment celle des deux sœurs Trung dans la province de Vinh Phúc (Nord) ou la victoire du fondateur de la première dynastie nationale, Ngô Quyên, en 938, sur le fleuve Bach Dang.

Dans le quatrième volet, de la moitié du Xe siècle au début du XXe siècle, le pays entre dans l’ère de la civilisation Dai Viêt, avec de nombreuses dynasties féodales. Une époque dont on tire encore aujourd’hui des trésors culturels (matériel et immatériel).

Le cinquième volet, de la moitié du XIXe siècle à 1945, est appelé l’ère de l’indépendance, de la liberté et du socialisme. L’un des événements les plus importants est la Révolution d’Août et la Fête nationale (19 août - 2 septembre 1945), donnant naissance à la République démocratique du Vietnam.

Le sixième volet (de 1945 à aujourd’hui) entend présenter et promouvoir la culture nationale. Plusieurs sites culturels et naturels sont reconnus comme des patrimoines mondiaux et ont ainsi le statut de trésor mondial. -CVN/VNA