vendredi 18 août 2017 - 04:39:25

L’haltérophilie vietnamienne s’envolera pour Rio

Imprimer

Vuong Thi Huyen a remporté l'argent dans la catégorie des moins de 48 kg lors des Championnats du monde d'haltérophilie 2015. Photo : CVN

 

Hanoi (VNA) - Suite à la performance de la sélection vietnamienne aux Championnats du monde d’haltérophilie, qui viennent de s’achever aux États-Unis, le pays enverra trois représentants aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016, au Brésil. Du jamais vu.

L’année 2015 est à marquer d’une pierre blanche pour l’haltérophilie vietnamienne, au regard des progrès accomplis. Aux Championnats du monde de la spécialité, disputés en novembre à Houston (États-Unis), la sélection vietnamienne est rentrée avec un beau bilan de deux médailles d’argent et de deux de bronze. Décisif dans la course à la qualification pour les prochains Jeux olympiques (JO) d’été, qui auront lieu du 5 au 21 août 2016 à Rio de Janeiro.

Trois quotas non nominatifs

Selon les prescriptions de la Fédération internationale d’haltérophilie, les points cumulés à l’issue des championnats du monde 2014 et 2015 permettent d’établir une hiérarchie. Concrètement, les pays figurant dans le Top 19-24 dans l’épreuve par équipes masculines décrochent trois quotas non nominatifs pour la cité «carioca».

En terminant 20e avec 92 points cumulés sur les deux compétitions, la Fédération vietnamienne d’haltérophilie pourra envoyer trois de ses meilleurs éléments aux JO de Rio de Janeiro. C’est elle qui choisira ses athlètes dans l’objectif de remporter au moins une médaille olympique. Cette année, les représentants du pays étaient Thach Kim Tuân, Nguyên Trân Anh Tuân, Trân Lê Quôc Toàn et Hoàng Tân Tài.

C’est la première fois de son histoire qu’un sport vietnamien enverra autant de compétiteurs aux JO. Auparavant, tous les haltérophiles vietnamiens s’étaient qualifiés pour ces jeux grâce à leur performance individuelle.

Aux JO 2008, le Vietnam comptait deux représentants en haltérophilie : Hoàng Anh Tuân et Nguyên Thi Thiêt. Quatre ans plus tard, à Londres, seul Trân Lê Quôc Toàn avait décroché son billet, avec une très honorable (ou rageante, selon) quatrième place dans la catégorie des moins de 56 kg. Thach Kim Tuân, décevant lors des tournois importants précédant la compétition, était absent de ce rendez-vous. Les JO de Rio de Janeiro seront pour lui l’occasion de «prendre sa revanche», en tout bien tout honneur, bien entendu.

Ce dernier, mais aussi Nguyên Trân Anh Tuân et Trân Lê Quôc Toàn - les trois meilleurs haltérophiles du pays - ont logiquement la faveur des pronostics pour le voyage à Rio. Problème, il ne peut y avoir trois représentants d’un pays dans une même catégorie, d’où l’importance de laisser Trân Lê Quôc Toàn concourir dans la catégorie supérieure (moins de 62 kg) afin de laisser le champ libre à Thach Kim Tuân et à Nguyên Trân Anh Tuân chez les moins de 56 kg.

Sitôt les Championnats du monde 2015 terminés, Thach Kim Tuân a bénéficié de soins spécialisés pour l’aider à récupérer complètement de sa double blessure contractée au dos et au genou. À noter que le Vietnamien, forcément diminué, avait réussi à y soulever un total de 287 kg pour finir à la 3e place chez les moins de 56 kg.

Ses deux coéquipiers, Anh Tuân et Quôc Toàn, continuent de bénéficier des méthodes d’entraînement individualisées dans l’optique d’arriver à leur pic de forme pour les JO 2016.

Le coach Huynh Huu Chi, on l’a compris, a fait savoir que le Vietnam visait la catégorie des moins de 56 kg hommes. «C’est la seule catégorie où le pays a la capacité de faire la différence», a-t-il affirmé. Bien que les deux principaux adversaires de Thach Kim Tuân, le Nord-Coréen Om Yun Choi et le Chinois Wu Jingbiao soient au sommet de leur art, le Vietnamien a encore une chance, à condition qu’il soit rétabli à 100% et bénéficie du plein soutien de ces coéquipiers dans cet objectif.

Pas de Vietnamienne pour l’instant

Par ailleurs, les femmes aussi ont fait parler d’elles à Houston, lors des derniers Championnats du monde de la spécialité. En atteste la médaille d’argent de Vuong Thi Huyên, en moins de 48 kg.

Avec un total de 24 points, la sélection féminine vietnamienne a pris la 37e place. Pas suffisant toutefois pour ramener un quota (elle n’a pas pris part aux Championnats du monde 2014, ndlr). S’il veut envoyer une athlète, le Vietnam devra briller aux Championnats d’Asie 2016, disputés en Ouzbékistan. Dans le cas contraire, Vuong Thi Huyên et Nguyên Thi Thuy - l’autre figure de la discipline chez les femmes - devraient alors terminer dans le top 7 du classement du monde par individuels, ce qui paraît compliqué. Mais sait-on jamais ? 

Désormais, six athlètes sont qualifiés pour les JO 2016 : Nguyên Thi Anh Viên (natation), Hoàng Xuân Vinh, Trân Quôc Cuong (tir sportif) et trois haltérophiles.-CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres