Hanoi (VNA) – La justice a introduit une instance visant à faire toute la lumière sur le rôle de l’ancien président du conseil d’administration de PetroVietnam Construction Joint Stock Corporation (PVC), Trinh Xuân Thanh, et ses complices dans une affaire de détournement de biens.
 

L’ancien président du conseil d’administration de PVC, Trinh Xuân Thanh. Photo : VNA

Cette décision a a été annoncée le 15 mars devant le Tribunal populaire supérieur de Hanoi, à l’issue du procès en appel  d’une vaste arnaque immobilière découverte au projet de zone urbaine pour l’habitat Thanh Hà – Cienco 5 à Hanoi.

Trinh Xuân Thanh, 51 ans, et d’autres anciens dirigeants d’entreprises, sont accusés de s’être appropriés des biens colossaux à PVP Land où ils étaient représentants des capitaux de PVC, une infraction sanctionnée par l’article 278 du Code pénal.

Le fugitif  est déjà visé par des mandats d’arrêt national et international lancés dans le cadre d’une enquête pour «actes volontaires contraires aux réglementations de l’Etat relatives à la gestion économique, causant de graves conséquences» commis chez PVC. – VNA