dimanche 25 juin 2017 - 15:45:00

Les technologies spatiales au service du développement durable de l'économie nationale

Imprimer

Hanoi (VNA) - Le séminaire “Les technologies de télédétection pour le développement durable de l’économie du Vietnam – les applications sur le territoire» s'est déroulé lundi 3 avril, à Hanoï.

Séminaire sur “Les technologies de télédétection pour le développement durable de l’économie du Vietnam – les applications sur le territoire", le 3 avril à Hanoï. Photo : Vân Du/CVN

Ces dernières années, les technologies de télédétection et leurs applications jouent un rôle de plus en plus important dans le développement socio-économique, la sécurité et la défense. Ainsi, les nations du monde entier, Vietnam compris, se consacrent de plus en plus à leur développement. Le Vietnam renforce notamment sa coopération avec des pays dit «avancés» comme la France, l’Italie et les États-Unis afin d’améliorer les technologies spatiales, les infrastructures d’information et de communication au service du traitement des images satellites, l’observation de la Terre depuis l’espace et les mesures de surveillance de l’environnement.

Dans ce contexte, le ministère vietnamien des Sciences et des Technologies a organisé en coopération avec le groupe CLS (Collecte Localisation Satellite, branche de l’Agence Spatiale Française) le séminaire “Les technologies de télédétection dans le développement durable de l’économie du Vietnam – les applications sur le territoire» le 3 avril à Hanoï. Cet événement était l’occasion d’échanges d’expériences entre spécialistes, gestionnaires, scientifiques du Vietnam et des partenaires internationaux du secteur.

À l’heure actuelle, le dispositif français compte le satellite de télédétection VNREDSat-1, lancé le 7 mai 2013 depuis Kourou, en Guyane française. Petit bijou des technologies spatiales, cet appareil de pointe sera complété par les satellites LOTUSa-1 (lancement prévu pour 2019) et LOTUSa-2 (2022). Reposant sur ce dispositif, «les bases de données de télédétection du Vietnam seront constituées dans un avenir proche», a informé le vice-ministre des Sciences et Technologies, Trân Van Tùng, lors du séminaire.

Les données de télédétection par satellite sont utilisées efficacement

Selon Dao Ngoc Chiên, chef adjoint du Département des hautes technologies (dépendant du ministère des Sciences et Technologies), les données de télédétection par satellite ont été déjà été utilisées avec succès au Vietnam dans plusieurs domaines comme la télécommunication, la radiodiffusion, l’hydrométéorologie, l’exploitation de ressources naturelles, l'agriculture, le transport, le tourisme...

Participant au séminaire, Antoine Monsaingeon, vice–directeur général de CLS, a fait savoir que le groupe a signé deux contrats de service de télédétection avec le gouvernement vietnamien : Movimar de 14 millions d’euros (2011–2015), ainsi que son extension de 3,1 millions d’euros (2016-2017), et le contrat de l’édification du centre LRIT ("Long Range Identification and Tracking" en anglais, «Identification et Pistage à Longue Portée») de 1,3 million d’euros (2013-2019).

Movimar (et son extension) désigne un ensemble de projets importants de coopération franco-vietnamien visant à contrôler les activités des bateaux de pêche, à soutenir la recherche et le sauvetage en mer, à développer la qualité des prévisions météorologiques marines, à donner l’alerte en cas de typhon ou de dépression tropicale, à fournir des informations sur les zones de pêche et à assurer la sécurité et la défense.  Il a été mis en œuvre par le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural avec l’assistance de la société française CLS.

Dans le cadre du séminaire, le Docteur Fabien Lefevre de la société CLS a également abordé les solutions offertes par les technologies spatiales concernant la problématique de la gestion de l’eau dans le bassin du fleuve Rouge. Elles permettraient d’aménager et de contrôler le système d’irrigation; de prévoir et d’avertir en cas de catastrophes; de surveiller des réservoirs hydrauliques, des barrages et des digues; de déterminer l'exploitation et la distribution de l’eau (irrigation agricole et autres applications).

Do Minh Phuong, directeur du Centre de la télédétection et de la planification (ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural) a par ailleurs expliqué les applications de la télédétection pour l’amélioration de la production du riz au Vietnam. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres