Au Vietnam, le tir à la corde est souvent pratiqué lors des fêtes traditionnelles. Photo : VNA

Hanoi (VNA) - Les rituels et jeux de tir à la corde au Vietnam, au Cambodge, en République de Corée et aux Philippines ont été inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, lors de la 10e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, qui a lieu du 30 novembre au 4 décembre à Windhoek, en Namibie.

Les rituels et jeux de tir à la corde dans les cultures rizicoles d’Asie de l’Est et du Sud-Est sont pratiqués au sein des communautés pour assurer des récoltes abondantes et la prospérité. Ils favorisent la solidarité sociale, le divertissement et marquent le commencement d’un nouveau cycle agricole. De nombreux rituels et jeux ont aussi une profonde signification religieuse. ​

Le professeur associé Nguyen Van Huy, membre du Conseil patrimonial national du Vietnam, a participé à l’élaboration de la candidature multinationale de ce patrimoine.

‘’Le tir à la corde n’existe pas seulement au Vietnam mais aussi dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est et d’Asie de l’Est. Les rituels et jeux de tir à la corde traduisent le fondement culturel des peuples de la région, notre souhait commun pour de bonnes récoltes, la santé et la sérénité’’, a-t-il dit.

Au Vietnam, le tir à la corde est pratiqué par de nombreuses ethnies. La corde peut toutefois être remplacée par un bâton. Et dans certains cas, il n’y a pas de corde du tout. Les joueurs se tirent par les mains. Mais quelle que soit sa forme, le tir à la corde exprime la force de l’union.

Enfants jouant au tir à la corde. Photo : Internet

Au pays comme partout en Asie, les règles du jeu sont identiques : deux équipes de tireurs se font face, chacune de chaque côté de la ligne transversale dessinée sur l’aire de jeu. Toute l’équipe se tient à la queue leu leu tenant en main la corde. À l’ordre donné, chaque équipe s’efforce de tirer vers elle la corde, aux sons du tambour et du gong et sous les clameurs des spectateurs. La «lutte», souvent disputée dans une série de va-et-vient, prend fin lorsqu’une équipe est entièrement tirée dans le camp adverse. Tout le monde prend plaisir au jeu, spectateurs, vainqueurs et vaincus.

C’est la première fois que le Vietnam participait à l’élaboration d’un dossier multinational à soumettre à l’UNESCO, et ses efforts ont été récompensés.

Les rituels et jeux de tir à la corde sont devenus le 10e patrimoine culturel immatériel du Vietnam reconnu par l’UNESCO. - VNA