vendredi 18 août 2017 - 15:59:44

Les risques de pénurie d’électricité perdurent

Imprimer

Selon les prévisions météorologiques, la sécheresse dans le Centre et le Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) sera particulièrement intense jusqu’au mois d’août. La distribution d’électricité pour les professionnels et particuliers est donc exposée à de grandes difficultés.

Selon une estimation du groupe Électricité du Vietnam (EVN), durant les mois les plus arides de la saison sèche de cette année, la distribution de l’électricité et le fonctionnement du réseau national connaîtront plusieurs problèmes : la demande en courant va croître avec la chaleur, alors que le niveau des réservoirs d’eau va évoluer de son côté de manière incertaine.

Fin mars dernier, le niveau de la plupart des lacs, notamment au Centre et au Tây Nguyên, était nettement inférieur à celui de l’an dernier. Une situation préoccupante quand on sait qu’ils approvisionnent non seulement les centrales mais aussi l’agriculture et la population pour leurs besoins courants. Récemment, le Département général de l’hydraulique, EVN et les comités de gestion des lacs réservoirs ont été unanimes pour ouvrir les vannes afin de relever le niveau des rivières du Centre et du Tây Nguyên pour éviter une sécheresse précoce des cultures.

La situation dans le secteur des centrales thermoélectriques n’est pas plus satisfaisante. Le gazoduc Nam Côn Son répond à peine, malgré sa capacité quotidienne de 19 à 20 millions de mètres cubes, à 90% des besoins des centrales fonctionnant au gaz de Phu My et de Nhon Trach. Celui de Tây Nam, d’une capacité de 4,4 millions de mètres cubes, ne satisfait qu’à seulement 75% des besoins des centrales du complexe de Cà Mau, et de même pour le gazoduc Cuu Long avec sa capacité, au surplus irrégulière, de 0,3 à 0,5 millions de mètres cubes avec la centrale de Bà Ria. Quant aux centrales au charbon, ce n’est guère mieux, notamment pour les centrales Uông Bi 1, 2, Hai Phong et Quang Ninh. De fait, la production pour le réseau national d’électricité est de plus en plus problématique.

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC), « en cette période sèche qui va ordinairement d’avril à juin dans le Sud, les besoins en électricité connaissent une hausse d’environ 11% par rapport au reste de l’année, alors que certaines centrales thermoélectriques, telles celles d’Uông Bi élargie 1 et 2, Hai Phong ou de Quang Ninh, ne fonctionnent pas de manière régulière. Or, la situation s’aggrave davantage lorsque les usines thermiques au gaz ne sont pas à leur pleine capacité ».

Des mesures synergiques


Afin d’assurer le développement socioéconomique, le vice-premier ministre Hoàng Trung Hai a demandé aux ministères, aux branches et localités concernées de s’apprêter à faire face à toute évolution imprévue, notamment les canicules ou les incidents techniques dans les centrales.

Le MIC est chargé d’augmenter les contrôles sur les projets de centrales en cours, afin qu’elles soient achevées dans les délais prévus, sinon avant terme, afin d’alimenter le réseau national.

Il en va ainsi de la centrale hydroélectrique Sékaman 3 pour laquelle il a demandé d’accélérer les travaux pour une mise en service plus précoce. Hoàng Trung Hai a également enjoint le MIC d’intervenir entre certains investisseurs de centrales thermiques au charbon et le Groupe d’industrie du charbon et des minerais (Vinacomin) pour convenir à l’avance sur le principe d’une convention pour la distribution de charbon. Quant au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, il doit élaborer rapidement, en coopération avec le MIC et les comités populaires provinciaux, des projets et plans de régulation adéquats du niveau des eaux des lacs réservoirs afin d’assurer les besoins en électricité des entreprises et de la population.

Le vice-Premier ministre a enfin demandé à l’EVN, au Vinacomin et au Groupe du pétrole et du gaz du Vietnam de veiller à produire, transporter et distribuer suffisamment d’électricité pour répondre à la consommation. Cette année, le pays a besoin de 133,4 milliards de kilowattheures selon les estimations, ce qui représente une hausse annuelle de 11%.

Pour l’heure, le niveau des eaux de plusieurs lacs réservoirs du Centre et du Tây Nguyên est inférieur à celui des années précédentes. Selon les prévisions, la sécheresse devrait durer jusqu’en juillet ou août dans les provinces du Centre, sous réserve d’aléas météorologiques. Afin d’exploiter de manière optimale les lacs réservoirs, EVN a proposé des plans précis d’ouverture des vannes des lacs réservoirs. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres