jeudi 17 août 2017 - 02:47:33

Les réformes économiques du Vietnam au cœur d’un colloque à Paris

Imprimer

L’ambassade du Vietnam en France, en coordination avec le Centre des études sur l’Asie de l’Institut français des Relations internationales (IFRI), a organisé le 10 février au siège de ce dernier, à Paris, un colloque intitulé « Les réformes économiques du Vietnam : le rôle des nouveaux partenaires stratégiques ».

Son but était de mettre en avant les performances du Vietnam dans son intégration à l'économie mondiale durant ces dernières années, de présenter les réformes lancées par le gouvernement vietnamien pour optimiser l'exploitation des avantages et des opportunités de son intégration régionale comme mondiale, ainsi qu'en relever les défis.

Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Nguyen Canh Cuong, conseiller au commerce de l’ambassade du Vietnam, a estimé que ce colloque était l'occasion de fournir des informations aux chercheurs et aux responsables de secteurs comme aux entrepreneurs français sur les réformes économiques en cours au Vietnam, la nouvelle législation, notamment les lois sur l’investissement et sur les entreprises, ainsi que sur les négociations des deux accords importants que sont l’accord de partenariat transpacifique (TPP) et l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (EVFTA), dont la conclusion est attendue ce premier semestre.

En tant que l'un des deux intervenants principaux de ce colloque, le professeur-docteur Nguyen Duc Khuong, professeur de finance et directeur adjoint du Centre de recherche de l'IPAG Business School, a passé en revue le processus d’intégration économique du Vietnam ainsi que les nouvelles politiques qui devraient lui permettre de faire face aux défis tout en lui assurant un développement durable.

«Le Vietnam a mis et met en œuvre plusieurs réformes en matière juridique, d’environnement d’affaires, d'éducation, de barrières douanières..., en vue de parvenir à une meilleure intégration, tirer profit des avantages qui résultent des accords de libre-échange ... Cependant, nous sommes confrontés à de nombreux difficultés et défis dans le contexte où les décisions sur la coopération ne concernent pas uniquement le domaine économique mais aussi géopolitique et l’équilibre des coopérations avec les pays ... Nous avons signé des accords de partenariat stratégique avec 13 pays. Comment faire pour que ces accords produisent leurs effets, comment faire pour assurer un avantage mutuel avec ces 13 pays, ce n’est pas un travail facile... », a-t-il précisé.

Oliver Massmann, directeur général de la compagnie Duane Morris Vietnam LLC, a fait une intervention intitulée « Les tentatives du Vietnam de mener des réformes en vue de bénéficier d'un développement remarquable ». Sa compagnie, une filiale de la compagnie Duane Morris de Philadelphie (Etats-Unis), est spécialisée dans les services juridiques en matière de fusion-acquisition, d'actionnarisation, de finance, de banque, d'énergie, de télécommunications…

Son intervention a fourni au public un tableau économique du Vietnam en 2014 avec des résultats optimistes et encourageants : le PIB a atteint 187,5 milliards de dollars, soit une hausse de 5,98 %, le revenu per capita est de 2.028 dollars, les échanges commerciaux s’élèvent à 298 milliards de dollars et l’inflation est contrôlée en-dessous de 4,09 %.

M. Oliver Massmann a révélé qu’il était allé au Vietnam en 1990, le pays était alors très pauvre et devait importer du riz. 25 ans plus tard, le Vietnam est devenu un des premiers exportateurs mondiaux de riz. « Durant ces 25 dernières années, j’ai vécu au Vietnam et j’ai assisté à de grands changements. Je suis optimiste pour les réformes et persuadé qu'elles se poursuivront dans l’avenir, contribuant à faire avancer le Vietnam », a-t-il indiqué.

Après les interventions, plusieurs délégués ont posé des questions relatives aux réformes dans divers secteurs comme ceux industriel, énergétique, bancaire… Le débat s'est déroulé dans une atmosphère de franchise, les questions ont été posées de façon ouverte et les réponses ont été précises. Les intervenants ont ainsi pu porter un regard plus objectif sur le Vietnam, informant leur audience des opportunités que les entreprises étrangères, dont les entreprises françaises, pourraient exploiter à travers des projets de coopération et d’investissement. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres