Le président des Philippines Rodrigo Duterte. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Le président Rodrigo Duterte a signé le 1er mars l'Accord de Paris sur le changement climatique,  se rapprochant peu à peu de l'application de ce document dans le pays.

Après la signature, le Sénat des Philippines devrait accélérer la ratification de cet accord, permettant à Manille d'accéder au Fonds Vert pour le Climat (GFC) de l’ONU qui a pour objectif de réaliser le transfert de fonds des pays les plus avancés à destination des pays les plus vulnérables afin de mettre en place des projets ​de lutte contre le réchauffement planétaire.

L’Accord de Paris sur le climat, conclu en décembre 2015 dans le cadre de la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) à Paris, a été signé le 22 avril 2016 par 175 pays, dont le Vietnam, puis est entré en vigueur le 4 novembre 2016. En vertu de cet accord, les pays signataires ont convenu de réduire ​leurs émissions de gaz à effet de serre.

L'accord fixe comme objectif de contenir le réchauffement "bien en deçà de 2°C" et appelle à "poursuivre les efforts pour limiter la hausse à 1,5°C", afin de permettre la sauvegarde des États insulaires, les plus menacés par la montée des eaux. En particulier, les pays développés ont promis d’accorder 100 milliards de dollars par an aux pays en développement pour lutter contre le changement climatique d'ici à 2020.

Les Philippines se sont engagées à réduire de 70% leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030. Cependant, ils auront besoin d'une assistance financière et technique pour atteindre cet objectif. -VNA