mercredi 29 mars 2017 - 04:34:47

Les Philippines recensent deux nouveaux cas de Zika

Imprimer

 

Des moustiques du genre Aedes comme vecteurs
de transmission du virus Zika. Photo: VNA

Manille (VNA) – Les Philippines ont enregistré deux nouveaux cas de contamination par le virus Zika, ce qui porte à 17 le nombre total de cas identifiés dans ce pays cette année, a confirmé le 14 octobre le ministère philippin de la Santé.

La ministre philippine de la Santé, Paulyn Ubial, a annoncé lors d'une conférence de presse que les deux nouveaux cas ont été découverts dans les villes de Makati et de Quezon.

Elle a ordonné à toutes les personnes présentant les symptômes de l'infection à ce virus d’aller consulter un médecin ou à l’hôpital.

Auparavant, le 11 octobre, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a donné une alerte selon laquelle le virus Zika pourrait s'étendre progressivement dans l’Ouest du Pacifique, et que cette région perdait contenance dans la lutte contre l’épidémie transmise principalement par des moustiques. Par conséquent, les complications liées au virus Zika risquent d’augmenter, a-t-elle estimé l’OMS.

Selon les dernières statistiques de l’OMS, Singapour a recensé plus de 400 cas d’infection, alors que les pays de la région comme les Philippines, la Malaisie et le Vietnam ont également enregistrés de nouveaux cas.

Ce virus, qui se propage au Brésil, en Colombie et dans les Caraïbes depuis la fin de 2014, est transmis par des moustiques du genre Aedes. Il tire son nom d’une forêt d’Ouganda, où il a été identifié pour la première fois en 1947, chez un singe. À l'heure actuelle, il n'existe pas de traitement préventif, de vaccin, ni de traitement contre l'infection à virus Zika. Le traitement se limite habituellement au soulagement des symptômes.

Des personnes infectées par le virus Zika présentent des symptômes, notamment une faible fièvre, des maux de tête, des rougeurs des yeux, des éruptions cutanées en plus de douleurs articulaires et musculaires. Les femmes enceintes atteintes du virus peuvent donner naissance à des nourrissons atteints de microcéphalie : les bébés naissent avec un périmètre crânien inférieur à 33 centimètres et un retard mental irréversible, lorsqu’ils parviennent à survivre. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres