Manille (VNA) – Le Bureau présidentiel des Philippines a réaffirmé, le 23 octobre, que la position de Manille est de ne pas négliger la décision de la Cour d'arbitrage de La Haye (CPA) dans la procédure engagée par les Philippines contre la Chine concernant les revendications de cette dernière sur la communément dénommée « ligne des neuf traits » en Mer Orientale (Mer de Chine méridionale). 

Le président  philippin Rodrigo Duterte. Photo: EPA/VNA

En outre, le président  philippin Rodrigo Duterte a déclaré que le Japon pourrait participer à des négociations multilatérales sur la Mer Orientale.

L’agence de presse GMA des Philippines a cité le porte-parole du Bureau présidentiel, Martin Anadar, selon lequel "le président Duterte a dit à plusieurs reprises qu'il n'ignore pas la décision de la CPA".

Le même jour, le président philippin a exprimé l'espoir que ses pêcheurs p​ourront revenir au banc de sable de Scarborough ces prochains jours.

Le secrétaire d'État adjoint américain pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, Daniel R. Russel, est arrivé aux Philippines dans le contexte où des craintes apparaissent dans les relations  entre Manille et Washington, depuis que le président Duterte a déclaré que les Philippines ​​"se séparent" des Etats-Unis et ​se rapprochent de la Chine, ​avant de réaffirmer que les Etats-Unis restent le "meilleur ami "des Philippines.

L'ambassade des Etats-Unis à Manille a déclaré que sa visite de Daniel R. Russel s'inscrit dans le cadre d'un​e tournée dans trois pays d'Asie du Sud, les deux autres étant la Thaïlande et le Cambodge. Pendant ce temps, un fonctionnaire anonyme du ministère philippin des Affaires étrangères a déclaré que M. Russell et le chef de la diplomatie philippine Perfecto Yasay discuteront des relations bilatérales entre les deux pays alliés. -VNA