Hanoi (VNA) – Le secteur de la santé reconnaît le rôle et les contributions importantes des partenaires de développement et des organisations non-gouvernementales étrangères de ces derniers temps au développement du système de santé et à l’amélioration des soins pour les Vietnamiens.

Photo: Journal Phu Yên

C’est ce qu’a déclaré mardi à Hanoi la chef du Département de la coopération internationale du ministère de la Santé, Tran Thi Giang Huong, lors d’une réunion du groupe des partenaires de la santé du 2e semestre sur l'assistance des partenaires de développement et des organisations non-gouvernementales étrangères pour le secteur de la santé pendant la période 2016-2020.

Les aides des partenaires de développement ont contribué à ​augmenter les ​ressources financières et techniques du secteur de la santé, y compris dans les localités, dans l'accomplissement des objectifs de santé, selon Mme Tran Thi Giang Huong.

Les participants ont discuté des mesures afin d'harmoniser les aides, présenter des données en ligne sur l’assistance des partenaires de développement et des organisations non-gouvernementales étrangères pour le secteur de la santé…

Selon les statistiques du comité de coordination des aides populaires, en 2015, les organisations non-gouvernementales étrangères ont investi dans 400 projets à hauteur de 938 millions de dollars, dont 66,2 millions de dollars pour les établissements de santé, 4,2 millions de dollars pour l’eau potable et l’hygiène de l’environnement, et 2,5 millions de dollars pour la santé des mères et enfants.

Ces aides contribuent notablement à l’amélioration des indices de santé ​de la population, ​l'élévation du niveau ​de compétences des cadres de la santé, l'équipement des stations sanitaires dans les régions reculées, lointaines ou en difficulté, l’​augmentation des capacités d’accès aux services de santé des personnes démunies ou issues d'ethnies minoritaires.

Pour la période 2016-2020, le secteur de la santé ​privilégie neuf ​points que sont la diminution de la surcharge des hôpitaux, le renforcement de la santé préventive, de la recherche, de l'application des sciences et des technologies, ​le renouvellement des mécanismes financi​ers, l’amélioration de l’efficacité de la communication et de l’éducation dans la santé…

Le ministère de la Santé et ses partenaires de développement s’engagent à maintenir les acquis obtenus et soutenir le Vietnam dans la réalisation de l'Objectif du Millénaire pour le Développement de l’ONU. –VNA