Le député To Van Tam de la province de Kon Tum présente sa question lors des interpellations lundi matin. Photo : VNA
 

Hanoi (VNA) – Les interpellations de la 10e session de l’Assemblée nationale ont commencé le 16 novembre à Hanoi avec des questions posées aux ministres de l’Agriculture et du Développement rural, de l’Industrie et du Commerce.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Cao Duc Phat, a répondu à une question du député Nguyen Van Tuyet, de la province de Ba Ria-Vung Tau (Sud), concernant la circulaire 21 sur l’inscription des produits de protection des plantes. Aux termes de ce document, chaque organisation, particulier ne peut avoir qu’une seule dénomination pour un ingrédient actif et un produit. Le député Nguyen Van Tuyet a présenté une pétition de 40 entreprises pour réexaminer cette règle. Le ministre Cao Duc Phat a expliqué que la circulaire avait pour objectif de faciliter la gestion et le travail des agriculteurs, mais a promis d’étudier l’opinion des entreprises dans le sens d’assurer les intérêts des citoyens.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Vu Huy Hoang, a répondu à des  questions des députés To Van Tam (province de Kon Tum, Hauts Plateaux du Centre) et Truong Van Vo (province de Dong Nai, Sud), sur la plantation d’arbres forestiers afin de récupérer les forêts perdues pour développer les projets hydroélectriques. Le ministre a assuré que la superficie forestière perdue serait totalement récupérée en 2016. Il a présenté aux députés trois mesures pour atteindre cet objectif, dont un retrait de la licence aux investisseurs manquant de responsabilité dans ce travail.

 

Le ministre de l'Industrie et du Commerce, Vu Huy Hoang, répond à des questions. Photo : VNA

S’agissant de l’application des technologies avancées dans la production industrielle, Vu Huy Hoang a admis que ce travail laissait encore à désirer. Répondant à la question du député Truong Van Vo sur ce problème, le ministre a indiqué que son ministère continuerait de collaborer étroitement avec le ministère des Sciences et des Technologies et d’autres organismes afin d’encourager les entreprises à accélérer la modernisation des technologies, ainsi qu’à accéder aux nouvelles technologies grâce aux accords de libre-échange. -VNA