Entre le 24 et le 28 août, l’Hôpital ophtalmologique de Hô Chi Minh-Ville a proposé des consultations et des opérations gratuites aux anciens combattants, à leurs familles et aux personnes démunies à Vientiane, au Laos. C’est la quatrième fois en huit ans que l’hôpital mène une telle activité. 

 Nouseuam Sengsulith, membre de l’Association des anciens combattants du district de Sisattanak, en banlieue de Vientiane, a 75 ans. Il a pendant longtemps soufffert de la cataracte. Il faisait partie des 70 premiers patients à être opérés gratuitement par les médecins de l’Hôpital ophtalmologique de Hô Chi Minh-Ville. 

 «Cela faisait sept ans que je ne voyais pas bien. Grâce aux médecins vietnamiens, j’ai recouvré la vue. J’en suis très heureux», dit Nouseuam Sengsulith.

 Anusone Phannavong, un ouvrier venu du district de Sikhoktabong, est aussi très heureux d’avoir retrouvé la vue. Il indique : «Ma famille étant en difficulté, je n’avais pas les moyens de payer l’opération. Ma famille et moi-même sommes reconnaissants envers les médecins vietnamiens qui m’ont opéré. Je peux voir bien maintenant.»

Au total, quelque 200 patients ont été opérés lors de cette campagne menée par un groupe de plus de 20 médecins de l’Hôpital ophtalmologique de Hô Chi Minh-Ville. C’est Tran Anh Tuan, son directeur, qui dirigeait ce groupe. «Nous avons apporté des équipements modernes et des matériaux haut de gamme pour soigner les patients. En une journée, nous avons mené avec succès 70 opérations. Les matériaux qui restent seront offerts à l’hôpital ophtalmologique central du Laos. Outre les opérations, nous souhaitons également discuter avec nos collègues laotiens des techniques d’opération et de la formation des chirurgiens laotiens», explique Tuan. 

Selon Khamphou Soutthisombat, directeur du Centre ophtalmologique, rattaché au Ministère laotien de la Santé, les médecins de l’Hôpital ophtalmologique de Hô Chi Minh-Ville ont utilisé la phacoémulsification qui repose sur la fragmentation in situ avant aspiration extra-capsulaire du cristallin opacifié au travers d’une petite incision limbique ou cornéenne dont la largeur est d’environ 3mm. Chaque opération n’a duré qu’une dizaine de minutes. Le lendemain, les patients avaient déjà recouvré la vue. Il faut dire que les médecins participant à cette campagne étaient les meilleurs de l’Hôpital ophtalmologique de Hô Chi Minh-Ville.

 «Ce programme est très important pour les personnes démunies. Celles-ci ont ainsi l’accès à des services de qualité. Leur santé retrouvée, elles peuvent travailler pour gagner leur vie, n’étant plus une charge pour leur famille ou pour la société», estime Khamphou Soutthisombat.

Outre les opérations, les médecins de l’Hôpital ophtalmologique de Hô Chi Minh-Ville ont aussi échangé avec leurs collègues laotiens des expériences professionnelles. Cette activité contribue à la promotion de l’amitié et de la coopération entre les deux pays dans l’ensemble et entre Hô Chi Minh-Ville et Vientiane en particulier. – VOV/VNA