samedi 19 août 2017 - 20:24:40

Les jeunes s’approprient le chèo

Imprimer

Une scène de la pièce de chèo célèbre Quan Âm Thi Kính (L’histoire de la Miséricorde). Photo : Thanh Tâm/CVN

Trois maisons communes de la capitale Hanoi seront le théâtre de spectacles de chèo (chant populaire), mis sur pied par une troupe de jeunes artistes.

Plus de 200 jeunes participent au spectacle «Tiêng trông chèo 2015» (Au son des tambours du chèo 2015). Il a été présenté le 5 septembre dans la maison commune du village de Thap et le sera encore le 9 septembre dans celle de Tu Liên et le 19 septembre dans celle de Xuân Tao (Hanoi).

Le projet a été mis sur pied par la troupe «Tôi xê dich» (Je me déplace), fondée par des étudiants et élèves nés dans les années 1990 et 2000, en collaboration avec le Théâtre de chèo du Vietnam.

«Tôi xê dich», toujours en partenariat avec des artistes du Théâtre de chèo du Vietnam, présente des numéros de chèo dans des maisons communes de Hanoi pour la deuxième fois.

Les premières représentations se sont déroulées en 2013 dans la Maison commune de Kim Liên (Hanoi). Une centaine de spectateurs ont assisté au spectacle «Tiêng vong ngàn nam» (Écho millénaire). La maison commune était remplie, ce qui prouve l’attachement des Vietnamiens à cette tradition. «La plupart des spectateurs étaient des jeunes. Nous étions très surpris», décrit Nguyên Thu Hà, chef de la troupe «Tôi xê dich». Et d’ajouter que populariser le chèo auprès des jeunes est son but.

Il est aidé par Internet, et en particulier Facebook, des outils qui permettent aux jeunes d’avoir accès à la culture traditionnelle. «De plus en plus de jeunes s’inscrivent pour participer à nos spectacles», décrit Hà.

Des spectateurs qui deviennent acteurs

Durant les représentations de «Tiêng trông chèo 2015», les spectateurs se muent en acteurs, jouant des instruments traditionnels ou interprétant des personnages des pièces célèbres comme Quan Âm Thi Kính - L’histoire de la Miséricorde, Luu Binh Duong Lê - Une histoire d’amitié désintéressée ou encore Kim Nham.

Le spectacle, qui s’inspire des codes du chèo traditionnel, aide les spectateurs à en apprendre davantage sur cet art scénique populaire.

Et l’"Artiste Émérite" Thanh Ngoan, directrice du Théâtre de chèo du Vietnam de conclure : «Nous sommes prêts à soutenir différents projets pour promouvoir cet art». -VNA

 

Vos commentaires sur cet article ...
Autres