Les plans "monumentaux" donnés par les entreprises étrangères laissent augurer une année 2015 effervescente en termes de projets d’IDE.

Selon M. Katsuyoshi Soma, PDG de la Sarl Canon Vietnam, en 2014, bien que l’économie mondiale ne soit pas encore remise de la crise, Canon Vietnam a obtenu de grands succès. En 2015, celle-ci continuera de maintenir une production stable, d’accorder ses priorités à la qualité, à la technique et à l’automatisation. Elle s’efforce de chercher des fournisseurs domestiques dans l’industrie auxiliaire en vue d’augmenter le taux de localisation, de réduire les coûts de production. En outre, elle s’engage à poursuivra ses activités caritatives et ses contributions pour le développement de la société.

Outre l'électronique, Samsung nourrit l'ambition d'investir dans le secteur de l'énergie, de la construction navale, des services aéroportuaires... au Vietnam en 2015. Si cela se concrétise, l’investissement de Samsung pourrait atteindre 20 milliards de dollars.

Par exemple, en matière d'infrastructures, la société Samsung C&T a signé un mémorandum sur le développement d’un projet BOT de la centrale thermique de Vung Ang 3 à Ha Tinh, pour un montant total attendu de 2,45 milliards de dollars.

Samsung s’est déclaré enthousiaste par les projets de communication au Vietnam. Si l’Assemblée nationale vietnamienne adopte le projet d’aéroport international de Long Thanh, Samsung souhaite investir dans aérogares, services de manutention, boutique duty-free... Selon les prévisions, Samsung prendra sa décision d’investissement ce 1er trimestre.

S’adressant au ministre de l’Information et de la Communication, M. Han Myoung Sup, directeur du complexe Samsung au Vietnam, a déclaré que Samsung ouvrira deux usines dans la zone industrielle de Yen Binh (Thai Nguyen) et investira dans un centre de recherche et développement (R&D) à Cau Giay (Hanoi) et Hô Chi Minh-Ville. En outre, ce groupe veille à la formation des ressources humaines qualifiées en matière de R&D et de développement de logiciels. 


Une chaîne de production de téléphones mobiles de Samsung. Photo: VNA

Avec un plan de 22 milliards de dollars, le groupe gazopétrolier thaïlandais PTT prépare les procédures nécessaires pour obtenir un certificat d’investissement dans le projet de complexe pétrochimique de Nhon Hoi (Binh Dinh). Selon un représentant de PTT, ce groupe, de concert avec son partenaire Saudi Aramco, est en train d’étudier le marché de consommation au Vietnam et d’y rechercher des partenaires.

Le transport maritime attend l’arrivée d’investisseurs sud-coréens avec le projet de complexe de construction navale à Cam Ranh, province de Khanh Hoa.

Les plans "monumentaux" donnés par les entreprises étrangères en 2015 montrent que l’environnement d’investissement au Vietnam présente encore un attrait considérable. Commentant cette question, M. Katsuyoshi Soma a indiqué que le Vietnam possède une économie à forte croissance, un contexte politique stable, de nombreuses politiques préférentielles pour les investisseurs étrangers et d'abondantes ressources humaines.

Selon une enquête de l’Agence japonaise de promotion commerciale (JETRO), 66 % des entreprises japonaises souhaitent élargir leurs investissements au Vietnam.

"Nous souhaitons une amélioration des infrastructures, un approvisionnement électrique stable, le développement des ports maritimes et des routes. Nous espérons également que le gouvernement vietnamien créera des conditions favorables à la mise en œuvre d’un décret sur le développement de l’industrie auxiliaire, créant plus d'opportunités aentreprises de production", a souligné M. Katsuyoshi Soma. -CPV/VNA