Crédit photo : tripdalat.com

 

Hanoi (VNA) - Situé à 1.500 mètres d’altitude, Dalat jouit d’une fraîcheur agréable. Les excursions autour de ses spectaculaires chutes d’eau ne manqueront pas de vous séduire.

Les magnifiques chutes d’eau de Dalat valent le détour, mais il faudra vous armer de patience car pour vous y rendre, la route est longue et accidentée. Linh Dan, une touriste d'Ho Chi Minh-ville : « Pas question de visiter Dalat sans aller voir ses spectaculaires cascades. J’aime contempler l’eau qui rugit et se jette dans le vide. Quel contraste avec le ​cours de l’eau en contrebas. C’est vraiment très impressionnant »

 

 

Chaque cascade possède son propre charme. Les chutes de Cam Ly, emblèmes de la ville brumeuse, ont inspiré de très nombreux écrivains et musiciens.

Plus au sud de la ville, accrochées au pied du col de Prenn, les chutes éponymes sont un morceau essentiel du puzzle naturel de Dalat. Hautes de 9 mètres et larges de 20, elles sont spectaculaires de beauté.

Les  romantiques et les amoureux de la nature se rendent à Dalat aussi et surtout pour admirer les chutes Voi, littéralement « Eléphant » en français, une des plus jolies cascades de la région.

Les chutes Pongour sont les plus puissantes des environs de Dalat. Pour accéder à ces somptueuses chutes, il faut suivre un chemin de terre qui serpente à travers des plantations de thé. Nguyen Quoc Quan, un habitant :

« On n’exagère pas en affirmant que Pongour est la plus belle cascade de Dalat. Elle doit sa beauté à la fois violente et romantique à la forêt sauvage qui l’entoure, située à une vingtaine de kilomètres du centre-ville. C’est un lieu très prisé pour le camping entre amis. »

 

 

Pongour se déploie sur 40 mètres de hauteur en un magnifique arc de cercle long de 150 mètres, et l’eau qui tombe dans le grand lac en contrebas produit un bruit sourd qui résonne à des kilomètres. M. Quan ajoute :

« Lors de la première pleine lune de l’année, Pongour accueille beaucoup de touristes qui souhaitent chasser la malchance ou trouver l’amour. Les touristes apprécient aussi une autre très célèbre cascade pour sa légende liée au seigneur de la jungle. »

Ce sont les chutes de « Hang Cop », littéralement « caverne du tigre ». Perchées à 50 mètres d’altitude, elles s’imposent au cœur d’une forêt de pins de près de 300 hectares.

 

La cascade la plus haute de la ville est appellée par l’ethnie K’Ho «Dambri». Surgissant d’une bambouseraie, elle se fracasse d’une hauteur de 60 mètres dans un bruit impressionnant. Un ascenseur permet de descendre sans effort en admirant le panorama.

Une légende entoure la beauté de ces chutes qui signifient « attendre », celle de l’amour éternel d’une jeune fille pour son amant. -VOV/VNA