Photo: Internet

Depuis le début de cette année, de nombreux marchés exigeants comme les Etats-Unis, le Japon, l'Union européenne et l'Australie ont autorisé l'entrée de fruits  vietnamiens.

Hoang Trung, directeur adjoint du Département de la protection végétale, ​rapportant une information du ministère japonais de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche, a déclaré que les mangues de Cat Chu sont entrées sur ce marché le 17 septembre dernier. C’est le 2e fruit vietnamien exporté au Japon, après les pitayas. 

En outre, les litchi, caïmitier, pitayas et longane… sont également exportés ​aux Etats-Unis, en Australie, en République de Corée et en Nouvelle-Zélande. Le litchi dépendait auparavant presque entièrement du marché chinois, mais cette année, il a commencé à conquérir des marchés très exigeants comme les États-Unis, le Canada, la France... Les plus de 30 tonnes de litchis vietnamiens exportées en Australie ont reçu des commentaires élogieux des consommateurs.

​Dans les premiers mois de cette année, le Vietnam a exporté 945 tonnes de fruits sur des marchés haut de gamme comme le Japon, les États-Unis, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande... Ce chiffre reste cependant modeste par rapport aux potentiels du Vietnam ainsi qu​'aux besoins des pays importateurs.

Selon l’Association des fruits et légumes du Vietnam, les exportations de ces 8 derniers mois se sont établies à 1,1 milliard de dollars, contre 1,05 milliard en 2014.

Grâce aux accords de libre-échange que le Vietnam a signé ou signera, les droits d'importation seront réduits de manière significative pour les fruits, légumes et graines. Nul doute donc que les marchés d’exportation continueront de se diversifier. -CPV/VNA