samedi 19 août 2017 - 01:28:26

Les flux d'investissement direct étranger aimantés vers le Vietnam

Imprimer

Rapporté au PIB, le Vietnam est le deuxième pays en terme d'attrait de l'investissement direct étranger (IDE) de l'Asie du Sud-Est après Singapour.

Cette information est issue d'un rapport du groupe HSBC rendu public le 9 janvier intitulé "Grand déplacement". Il souligne que lors de ces 20 dernières années, la Chine est le pays en voie de développement qui a reçu le plus d'IDE. Néanmoins, avec l'augmentation du coût salarial et du cours du yuan, bon nombre de multinationales cherchent à délocaliser leur production dans un autre pays.

La position du Vietnam résulte du fait d'un coût de main-d'oeuvre inférieur à celui des autres pays de l'Asie du Sud-Est et d'un environnement d'investissement plus compétitif que ceux de l'Inde, des Philippines et de l'Indonésie, même s'il l'est moins que ceux de la Thaïlande et de la Malaisie.

L'augmentation des IDE japonais est un signe positif pour la progression future des capacités de production et de croissance du Vietnam. En 2011, les investissments japonais ont représenté 25% du total de l'IDE reçu par le Vietnam et 58% durant les 10 premiers mois de l'année 2012.

Les Philippines et le Vietnam sont les deux pays disposant d'une main-d'oeuvre importante et d'un marché intérieur relativement développé. Par rapport aux Philippines, le Vietnam entend attirer davantage l'IDE grâce à des politiques privilégiées plus intéressantes encore. Si les revenus des habitants continuent d'augmenter, le Vietnam sera une destination de plus en plus attrayante pour les investisseurs, selon le groupe HSBC.

D'après ce groupe bancaire, la plupart des investissements japonais se sont dirigés vers les pays de l'ASEAN tels que la Thaïlande, l'Indonésie et le Vietnam afin de limiter les risques d'une implantation unique en Chine. Outre les compagnies japonaises, d'autres pays contribuent également à la délocalisation de la production en Chine. L'Inde est une des grandes destinations, tandis que d'autres pays comme la Thaïlande, la Malaisie et le Vietnam continuent d'offrir des opportunités aux investisseurs.

Si le Vietnam continue d'améliorer son environnement économique, l'IDE pourrait continuer d'augmenter. Même avec l'environnement d'investissement d'aujourd'hui, de nombreuses compagnies s'implantent au Vietnam afin de réduire leurs coûts de production et développer leur production. La priorité accordée par le gouvernement vietnamien à une politique de stabilisation de l'économie nationale plutôt que de croissance quantitative permettra au Vietnam de faire des progrès rellement significatifs.

Lors de la décennie à venir, lorsque le coût de production augmenterait encore en Chine mais aussi en Thaïlande, le Vietnam bénéficiera alors pleinement de la réorientation des flux d'IDE.- AVI

Vos commentaires sur cet article ...
Autres